Savoie-Mont-Blanc

Savoie Mont Blanc

Quatre lacs, une destination

Etes-vous plutôt plage ou montagne ? Les deux ? Léman, Annecy, Bourget, Aiguebelette, les quatre lacs labellisés « Savoie Mont Blanc » pourraient bien devenir votre destination estivale coup de coeur. Be Perfect vous dit pourquoi.

Mots : Servane Calmant
© Evian Resort/Imperial Palace/F. Cavazzana/Gilles Lansard/J-P Gentil Perret pour CCLA

Léman, le plus majestueux

C’est le plus grand lac d’Europe centrale, presqu’une mer intérieure : 180 kilomètres au compteur pour en faire le tour, impressionnant ! Le Léman ressemble à un croissant coupé en deux : la partie supérieure c’est la Suisse, l’inférieure la France – voilà pour les présentations. C’est à Evian, ville d’eau par excellence, au Royal Evian Resort plus exactement, que l’on pose bagages. Cet élégant 5 étoiles Palace a rouvert ses portes en 2014 après une rénovation historique qui donne à voir d’impressionnantes fresques. Braquée sur le Léman, sa piscine à débordement cautionne à elle seule des journées de farniente ! Entre Genève et Evian, le bourg médiéval d’Yvoire ‘plus beau village de France’ mérite une halte. Il attire d’ailleurs chaque année 1 million de visiteurs tombés sous le charme des remparts, portes fortifiées, ruelles piétonnes fleuries et du Jardin des Cinq Sens, promenade odorante, sensorielle et poétique jalonnée de 13.000 variétés de plantes.

Savoie-Mont-Blanc

Annecy, le plus pur

La piste cyclable sur les bords du lac d’Annecy est une des voies vertes les plus fréquentées de France. Elle devrait, dès 2020, s’étendre à tout le tour du lac – la boucle sera dès lors bouclée ! Cet itinéraire vert, on l’a emprunté en e-bike, en longeant des champs en fleurs et des villages croquignolets, avant de faire un petit plongeon dans le lac d’Annecy, aujourd’hui l’un des plus purs d’Europe. Mais il n’en fut pas toujours ainsi : en ‘50, il était carrément asphyxié par les algues … Dans les années ‘60, à l’initiative d’une vraie prise de conscience du maire d’Annecy, sont construits plus de 400 kilomètres de collecteurs d’eaux usées qui ceinturent le lac et les acheminent vers une station d’épuration. Depuis, la ville a été récompensée par de nombreux prix, et le lac est devenu un modèle de propreté pour le monde entier. On y pêche des poissons fins tels la féra, les perches ou l’omble chevalier, à déguster dans les étoilés de la ville et de la région.

Bref, le lac Annecy, on adore, d’autant qu’il est indissociable de la ville, une Venise des Alpes aux atours chic, cosy et gourmands à souhait. On ne présente plus les pâtisseries contemporaines de Philippe Rigollot et les fromages de Pierre Gay ! Face au lac, s’impose l’Impérial Palace, un hôtel d’exception à la majestueuse façade Belle Epoque qui invite à se ressourcer sur les bords du lac bleu. Annecy la sérénissime.

Savoie-Mont-Blanc

Nos meilleures bases pour rayonner dans la région

A Annecy : Impérial Palace ****. On se sent comme chez soi dans cet hôtel d’exception qui fait partie du panorama des Annécien(ne)s. On le quitte toujours à regret ! www.hotel-imperial-palace.com

A Evian : Hôtel Royal ***** Palace. Fleuron de l’hôtellerie de luxe du Léman, l’hôtel Royal Evian a obtenu en novembre 2016 la confirmation du prestigieux label Palace dont il est l’unique détenteur en Haute- Savoie. Sa piscine, braquée sur le Léman, cautionne à elle seule des journées de farniente. On en rêve encore ! www.evianresort.com

Savoie-Mont-Blanc

Bourget, le plus romantique

Le lac du Bourget, on l’aime pour la pêche notamment de l’Omble Chevalier en eau profonde. C’est également un merveilleux endroit de baignade, à hauteur de l’Abbaye cistercienne d’Hautecombe, véritable bijou d’architecture. Ici, le temps semble avoir suspendu son envol. Quel calme, à peine troublé par les prières de la Congrégation du Chemin Neuf qui poursuit dans ce lieu saint sa vocation d’accueil et de célébration des offices. Sous le charme, on l’est encore en visitant le petit village de Chanaz au bord du Canal de Savières, sorte de cordon ombilical entre Rhône et lac du Bourget. Chanaz : quelque 500 habitants, plus de 150 000 touristes ! C’est dire tout l’attrait de ce village médiéval surnommé la « petite Venise savoyarde ». Le mérite en revient aux nombreux artisans qui vivent ici et à la municipalité qui préserve la tranquillité des lieux en privilégiant les embarcations électriques et le tourisme qualitatif.

Savoie-Mont-Blanc

Aiguebelette, le plus secret

Aiguebelette ? Comprenez : « Belles petites eaux » ! Et on confirme la beauté de ce lac ô combien ressourçant, de cette faune et flore aquatiques luxuriantes, de ces pittoresques hangars à bateaux, de ces petites maisons sur pilotis. Si le Lac d’Aiguebelette est le plus modeste en taille des quatre grands lacs de Savoie Mont Blanc, il se dévoile comme le plus préservé, le plus féerique tant ses eaux couleur vert émeraude lui donne une dimension quasi surnaturelle. Le lac possède un écosystème remarquable qui garantit la qualité de l’eau, c’est dire s’il est fort apprécié des pêcheurs et des amoureux du silence, car ici les bateaux à moteur thermique sont tout bonnement interdits. Un lac d’une richesse inouïe qui renferme notamment des cités lacustres datant de l’âge de Bronze classées au patrimoine mondial UNESCO. On vous conseille de le survoler en parapente pour en admirer les reflets multiples. Magique Aiguebelette !

Savoie-Mont-Blanc

Sous le charme de…

Yvoire. Entre Genève et Evian, ce bourg médiéval abrite le Jardin des Cinq Sens, une promenade odorante, sensorielle et poétique jalonnée de 13.000 variétés de plantes. www.yvoiretourism.com, www.jardin5sens.net

Chanaz. Au bord du Canal de Savières, cordon ombilical entre le Rhône et le lac du Bourget, se dresse Chanaz, la « petite Venise savoyarde », un village médiéval croquignolet, étape idéale pour une pause-déjeuner. Plus d’infos : www.savoie-mont-blanc.com


Corse

Aux portes de Bastia

Un grand moment de corsitude !

Beaucoup de choses ont été dites, écrites, chantées sur la Haute-Corse. Mais au-delà des églises dorées, au-delà des paysages sauvages, au-delà des plages de rêve, c’est la Corse gourmande qu’on vous invite à découvrir. Celle qui vante le vin rosé, le Cap Corse Mattei, l’apéro culte de l’île, le porcu nustrale et la castagna. Car il n’y a pas plus attaché aux produits du terroir que le Corse ! Bon appetittu !

Mots : Servane Calmant
© Raphael Poletti/ A. Luccian/ Servane Calmant/ Alberto Cozza

Le Corse est rustre. Pas faux. Pas forcément vrai non plus. Quand on l’interroge sur son pays, l’autochtone devient même intarissable, incroyablement attachant. Son identité corse, il la défend bec et ongle à travers la langue (les écoles proposent en effet des cours de bilinguisme français-corse) et les bons produits made in Corsica, les vins, la pietra (la bière vedette du terroir corse, précise-t-on ici !), le porc, les terrines, les fromages, les biscuits à l’anis, et même l’eau, celle d’Orezza qui prend son origine en Castagniccia, un terroir qui doit son nom aux très nombreux castagni, châtaigniers, qui la peuplent. Certes les produits corses restent minoritaires par rapport aux produits importés du continent, mais l’Ile de Beauté dispose de produits agricoles et agro-alimentaires de grande qualité, pour peu bien évidemment qu’ils soient étiquetés… « Corse » !

Corse

Deux routes à emprunter aux portes de Bastia

La route des vins

67 domaines viticoles vous accueillent pour vous parler de leurs valeurs et vous faire déguster leurs vins. www.vinsdecorse.com

La route des sens

relie 68 éleveurs, producteurs, artisans, oléiculteurs, maraîchers, brasseurs, viticulteurs… www.gustidicorsica.com

 

La cave corse

Choisissez du vin rosé

c’est la principale couleur des « Vins de Corse ». 63% de rosé en vins de pays et cépage, 52% en AOP.

En rouge et blanc

optez pour les millésimes 2007, 2009, 2010, 2011, 2014, 2015 et 2016,

Surprenez vos invités avec des cépages anciens.

Ils sont six. Trois cépages blancs, Biancu Gentile, Codivarta et Genovese ; trois rouges, Aleacticu, Minustellu et Carcaghjolu Neru, qui font leur entrée dans les AOP. Plus confidentiels encore, les pépites en devenir du vignoble corse : Riminese, Murescona et Vintaiu.

Corse

Notre carnet d’adresses

QUELLE VUE !

Décembre 2015. L’écrin de la Citadelle accueille la premier hôtel 4 étoiles de Bastia : l’Hôtel des Gouverneurs, comme le Palais du même nom tout proche. Coup de cœur pour cet établissement de prestige à taille humaine qui offre, depuis la terrasse et les chambres, une vue imprenable sur Bastia et son Vieux-Port.

www.hoteldesgouverneurs.fr

 

LE CONCEPT-STORE DE BASTIA QU’ON ADORE

Cap Corse Mattei, un concept store classé au patrimoine des monuments historiques qui propose une sélection de produits d’exception corses (des vins, des bières, des huiles, des biscuits, du café insulaire, du miel) et fonctionne comme un Tasting bar. C’est là qu’on a dégusté notre premier (d’une longue série) Cap Corse Mattei. Ferme à 19h.

www.capcorsemattei.com

 

COMME À LA MAISON

A 30 minutes de Bastia, la Ferme de Campo di Monte, une des tables les plus réputées de Haute-Corse. Un endroit hors du temps. Imaginez une ancienne ferme où les chambres sont converties en salles à manger. Dans chaque assiette concoctée par Pauline Julliard, l’âme de la Corse : beignets, charcuterie locale, porc de la race nustrale (oui oui le fameux porc nourri aux glands et châtaignes), fromages de ferme, clémentines confites, pastizzu (sorte de flan à base de pain rassis – le dessert corse par excellence). L’étape la plus généreuse et gourmande de notre séjour. Qui confirme également que l’insulaire a paradoxalement une tradition culinaire de terre !

www.fermecampodimonte.com

Corse

Vous reprendrez bien un p’tit rosé ?

2700 heures de soleil par an (3000 heures si on fanfaronne), des gelées rares, des printemps pluvieux, de la mare e monte : que la vigne est heureuse en Corse ! Départ de Bastia pour les plaines du terroir viticole de Patrimonio, la plus ancienne AOP corse, vitrine des vignobles de l’île à l’étranger. Les vignes du Domaine Orenga de Gaffory sont langoureusement adossées sur les coteaux bordant le rivage du golfe de Saint-Florent, dorées par le soleil, caressées par le vent marin. « Sciaccarellu, vermentinu, niellucciu, ces noms vous disent quelque chose ? », questionne notre hôte. « Retenez-les, car parmi 30 cépages typiques à la Corse, ces trois-là se distinguent largement!».Le Niellucciu, c’est le cousin du célèbre Sangiovese de Toscane (chianti). Le Vermentinu, c’est le Malvoisie de Corse, utilisé pour la production des vins blancs. Quant au Sciaccarellu, il est principalement utilisé dans l’élaboration du vin rosé du domaine. « Vous reprendrez bien un p’tit rosé pour fêter l’arrivée de l’été ? ». Contre toute attente, le rosé est en effet la principale couleur de l’appellation « Vins de Corse ». De quoi voir la vie en rose !

Les stars des apéros

« Hormis le rosé, on boit quoi en Corse à l’heure de l’apéro ? », il ne fallait pas poser question plus franche à Christophe Graziani, directeur de la chambre de commerce de Haute-Corse, pour qu’il nous invite à découvrir deux incontournables des nuits à rallonge : la Pietra et le Cap Corse Mattei. « De la naissance jusqu’à sa mort, toute la vie d’un Corse est bercée par le châtaignier », c’est un vieux dicton qui l’affirme. La farine de châtaigne est d’ailleurs utilisée comme matière première de la Pietra, la fameuse bière corse qui fait indéniablement partie du patrimoine gastronomique de l’île. Pas la peine d’ajouter que Pietra et sa soeur Colomba, une bière aux herbes du maquis insulaire, se marient à merveille avec la charcuterie corse ! Il a fêté ses 145 ans l’an dernier et a connu son heure de gloire dans les années ’30 : Cap Corse Mattei, l’apéro culte de l’île de Beauté revient sur le devant de la scène festive. Deux expressions à savourer : rouge avec du quinquina et de la gentiane, c’est la version la plus amère, ou le Mattei blanc enrichi d’une macération d’écorces de cédrat. Le cocktail qui détrône le Spritz en terrasse ? Le Capo Spritz : 1⁄4 de Cap Mattei rouge, 3⁄4 de muscat pétillant corse Casanova, glace, rondelles d’orange. A la mode corse.

Tout le plaisir d’aborder la ville par la mer…

Traversée nocture via le Piana, le navire amiral corse de La Méridionale. Départ de Marseille à 19h, arrivée à Bastia au saut du lit, à 7h. www.lameridionale.fr


Hotel-seven-pines-ibiza

Seven Pines Resort Ibiza

Oubliez tous vos clichés sur Ibiza !

L’île blanche ne se résume pas au Pacha et à David Guetta. « Ô privilège du génie ! Lorsqu’on vient d’entendre un morceau de Mozart, le silence qui lui succède est encore de lui ». Cette pensée de Sacha Guitry reflète à merveille la quiétude émanant du 7 Pines. Situé à Sant Josep, face au légendaire rocher Es Vedra, ce nouveau resort de luxe respirant la sérénité, fait place à l’inspiration artistique que les peintres et les écrivains venaient y chercher. A l’aéroport, une limousine vous emmène dans votre havre de paix.

Mots : Ariane Dufourny
© Seven Pines

« L’âme du luxe » au 7 Pines, c’est 7 bonnes raisons d’y aller : Emplacement. Vue. Plaisir. Espace. Intimité. Beauté. Individualité.

 

1. Emplacement

Niché au milieu d’une forêt de pins et entouré par la mer bleu azur, le resort situé à Sant Josep est parfait pour échapper à l’agitation typique de l’île. Du haut de la falaise, le 7 Pines offre une vue spectaculaire sur le mythique rocher Es Vedra. Selon la légende, les Ibicenco y puisent leur énergie.

A 400 mètres se trouve Cala Codolar, une petite plage non accessible en voiture réduisant l’accès au tourisme de masse. Un privilège à vivre en toute simplicité !

2. Vue

Les vues panoramiques du restaurant « The View » sont grandioses. On y prend petits déjeuners prolongés et dîners à la carte. On y déguste une gastronomie européenne utilisant des techniques de cuisson coréenne comme la cuisson à la vapeur, la fermentation et le grill Robata.

Assiettes méditerranéennes aux influences arabes et asiatiques, smoothies, cocktails, vin frais et bières fraîches dans un décor beach club au « Cone Club », le nouveau hotspot pour admirer le coucher de soleil sur Es Vedra.

Pas de musique, ni d’enfants de moins de 16 ans autour de l’« In nity Pool » ! Une piscine magique qui change de couleur en intégrant la couleur orangée du soleil couchant.

Hotel-seven-pines-ibiza

3. Plaisir

Depuis le « Pershing Yacht Terrace », le premier bar au monde conçu par l’équipe de Pershing Yacht, on savoure des cocktails, des vins et liqueurs raffinées sous le son d’une playlist relaxante.

4. Espace

Réparties autour d’une piscine en forme de lagon, les « Laguna Suite » (48 à 72 m2, 1 à 2 chambres) sont idéales pour les familles. Les « Bay Suite » (54 à 119 m2, 1 à 2 chambres) procurent une vue panoramique sur la mer et Es Vedra.

5. Intimité

Les « Garden Suite » (54 à 119 m2, 1 à 2 chambres) sont dispersées dans les jardins du complexe. Elles disposent d’un balcon ou d’une terrasse privée avec jardin. Celles dotées de deux chambres sont agrémentées d’une spacieuse terrasse et d’une piscine privée. En duplex, les « Cliff Suite » (74 à 124 m2, 2 chambres) sont situées près de la falaise et assurent une vue fascinante sur Es Vedra. Le must si vous souhaitez profiter d’un jardin privé et d’un service personnalisé.

6. Beauté

On profite de son séjour pour se ressourcer au SPA « Pure Seven » : une oasis de 1.500 m2 avec un circuit thermal comprenant deux saunas, un hammam, des brumes froides et des lits d’eau avec en toile de fond l’Ile d’Es Vedra. On s’offre des traitements rééquilibrants, relaxants ou revigorants. On s’initie au Yoga et à la méditation dans une grotte sous les rythmes de vagues.

7. Individualité

Non, Ibiza n’est pas superficielle. Certes, la belle est festive à l’excès mais elle regorge de trésors cachés. Le service de conciergerie est à votre disposition pour vous fournir des conseils d’initiés. On vous le déjà un tuyau : demandez votre réservation au « Es Boldado » à Cala D’Hort. Perdu-e au milieu de nulle part parmi les pins sauvages, dînez en face à face avec Es Vedra !

Hotel-seven-pines-ibiza

Seven Pines Resort Ibiza

www.7pines.com


clubmed-cefalu

Club Med Cefalù

Cefalù, village mythique !

A l’origine un village de cases ouvert en 1957, aujourd’hui premier Exclusive Collection Resort en Europe. Le monde a changé mais le Club Med a gardé son âme. Le bonheur, c’est quand ? Être heureux, ça commence maintenant ! Be Perfect a redécouvert pour vous magique Cefalù !

Mots : Ariane Dufourny
© Club Med

Una storia importante

Niché sur un cap sauvage surplombant les eaux cristallines de la Sicile ainsi que sur la ville historique de Cefalù, le site appartenant au Club Med ouvrait ses portes en 1957. Un des premiers Villages constitué de cases et de douches communes ! Certains d’entre nous se remémorent l’ambiance festive dont l’élection de Miss Cefalù. Il ferma en 2006.

En juin 2018, le mythique Club Med Cefalù rouvre ses portes et devient le premier Resort 5 Trident en Europe. A 1h15 de l’aéroport de Palerme, à proximité d’un des plus beaux villages de Sicile, la magnificence est plus que jamais au rendez-vous pour celle et celui qui souhaitent vivre un séjour raffiné et authentique de l’art de vivre sicilien.

Henri Giscard d’Estaing, Président Directeur Général du Club Med vient d’inaugurer le premier « Exclusive Collection » en Méditerranée. Lors de soirées mémorables, Bob Sinclar a mis le feu aux platines et Yvan Cassar a suscité une vive émotion en revêtant pour l’occasion une tenue de chef d’orchestre. Frissons garantis en écoutant la musique composée par Nino Rota du film « Le Parrain » de Francis Ford Coppola ! On entendrait presque Dalida nous chuchoter « Parle plus bas car on pourrait bien nous entendre. Le monde n’est pas prêt pour tes paroles tendres. Le monde n’est pas prêt pour nous. Il dirait tout simplement que nous sommes fous ».

Un nouveau chapitre : Cefalù « Exclusive Collection »

Après La Plantation d’Albion à l’Île Maurice et les Croisières Club Med 2, Cefalù propose l’offre la plus prestigieuse du Club Med afin de vous assurer un séjour privilégié : service de conciergerie, des prestations haut de gamme comme le petit-déjeuner servi en chambre, un room service de 7h à 23h, des Buggys, du champagne à la coupe (à partir de 18h), un Club Med Spa By Carita, des découvertes sur-mesure, une piscine chauffée (en hiver), une piscine « ZEN » biologique, une vaste palette d’activités sportives dont notamment l’école de Stand Up Paddle, du tennis, du kitesurf, du kayak, de la plongée et du surf électrique compris dans le « All Inclusive ». Notez que le Resort n’offre pas d’encadrement enfant et n’est pas accessible à ceux de moins de 8 ans.

clubmed-cefalu

Les 70 Signatures ! Ces services qui rendent le Club Med unique

A la Conciergerie Découverte, Francesco et son équipe proposent aux GM un magazine expliquant non pas des excursions mais des destinations. Selon vos envies, des formules personnalisées sont proposées.

Grâce au « Pick and choose », découvrez la Sicile comme un vrai Sicilien.

En Fiat 500 (ou autres voitures italiennes), visitez la magnifique Cefalù, sa cathédrale et ses ruines d’une citadelle normande. Loin des circuits touristiques habituels, continuez votre balade vers Castelbuono. Outre le musée du château, ses typiques ruelles étroites, on y savoure le meilleur panettone au monde : « Fiasconaro », fournisseur officiel du Vatican. Considérée comme une nourriture miraculeuse envoyée aux Hébreux dans le désert, la manne (sève extraite du frêne) sucre de manière délicieuse et délicate. Régalez-vous !

Cent jours à Palerme ? Un parcours est organisé dans cette ville nommée capitale de la culture. Son objectif ? Le dépaysement ! Vous ne croiserez aucun touriste issu d’une croisière populaire hormis dans les lieux incontournables tels que sa cathédrale, le Palais des Normands, l’église Saint-Jean des Ermites.

Conduis-toi comme un homme, consacre du temps à ta famille ! Club Med vous fait une offre que vous ne pouvez pas refuser : partez sur les traces du Parrain en visitant Corléone. Vous comprendrez comment on peut lier l’histoire de la mafia au Vatican.

Une architecture inédite

Les Resorts 5 Trident réinventent le luxe dans les endroits les plus sublimes du monde en s’associant avec des architectes renommés créant des designs uniques et spectaculaires. A Cefalù, inspiré d’une culture locale, le cabinet italien King Rosselli a intégré les bâtiments historiques : la Chapelle, la tour génoise et le Palazzo. Le Resort compte 332 chambres dans une nature rayonnante : les « Villettas », des chambres supérieures et des suites.

Que reste-t-il de nos amours ? Les fondations des anciennes cases ont servi de support aux salles de bain des « Villettas ».

La Sicile regorge de trésors gastronomiques et culturels où au cours des siècles les peuples grec, arabe, espagnol et normand ont marqué leur empreinte. « La Rocca », le restaurant principal tient son nom du rocher légendaire qui lui fait face. Ouvert du petit déjeuner au dîner, on se sert au buffet italien et international, on succombe aux spécialités locales.

Au « Riva Beach Restaurant », presque les pieds dans l’eau, on profite du service à table au déjeuner ou au dîner. « Show cooking », spécialités terre et mer au barbecue. On craque sur « Glacé », une véritable « gelato », créée par Ilaria Forlani. Son concept ? Produits à zéro kilomètre comme le lait utilisé provenant des vaches de la ferme familiale.

« Il Palazzo Gourmet Lounge » vous accueille au Palazzo, un bâtiment classé et décoré dans un style baroque aux couleurs du cinéma italien. Petit déjeuner tardif, pâtisseries, antipasti tout au long de la journée. Le soir, offrez-vous un dîner étoilé signé par le chef Andrea Berton récompensé par plusieurs prix dont, en 2009, la deuxième étoile au Guide Michelin pour sa collaboration avec le Restaurant Piazza della Scala à Milan.

clubmed-cefalu

Be Perfect a rencontré Sophie Jacqmin, l’architecte d’intérieur de Cefalù

 

Val Thorens, Club Med 2, Cefalù. Votre collaboration avec le Club Med, un engagement à long terme…

C’est une histoire d’amour ! Je suis architecte d’intérieur, designer, passionnée par l’art éphémère, je fais beaucoup de scénographies. J’aime voyager, passer du temps dans les hôtels, j’y ai même vécu. Il y a une dizaine d’années, j’ai été repérée comme scénographe par le Club Med qui fut mon premier client hôtelier.

A l’époque, il n’y avait pas d’espace pour les adolescents. J’ai conceptualisé une trentaine de Club Med Passworld®. Peu à peu, ils m’ont proposé des projets plus grands et ensuite des projets complets. Depuis, d’autres clients m’ont sollicitée et je me suis spécialisée en hôtellerie.

Club Med, une parfaite osmose entre les festivités et le luxe. Votre ligne conductrice pour décorer Cefalù…

J’ai déployé mon credo autour de cette nature « bijou » qui est cohérente à l’inspiration historique et baroque. J’ai donc imaginé un concept autour de la philosophie suivante : « Un tête à tête avec la nature, avec soi et avec les autres ». Le Resort devient un écrin précieux où la nature est magnifiée au maximum.

Hormis la prescription, les matériaux sont italiens et les agencements immobiliers ont été réalisés par des artisans siciliens.

Les « Villettas », une adaptation « version luxe » des cases iconiques…

Nous voulions un design frais, inspiré de la nature. La volonté du Club Med était de ne pas dissocier la décoration des « Villettas » (bungalows en bois) et des «Casa secco» (les maisons en pierres sèches) et d’insérer comme une climatisation naturelle. Avec leurs couleurs pastel et l’utilisation de matériaux comme la nacre, les chambres sont conçues comme de véritables bulles de douceur et de délicatesse, d’inspiration baroque.

Les muses du Palazzo, bâtiment historique et classé abritant le Gourmet Lounge…
Le travail iconographique et graphique est conséquent pour tous les espaces. Au rez-de-chaussée, l’art culinaire est à l’honneur. Le premier étage est consacré aux arts lyriques et à la littérature, avec ses petits salons. Le dernier étage est conçu comme un boudoir, avec une ambiance lounge, plus secrète.

En interne, nous avons dessiné les luminaires, réalisé les graphismes, les partitions d’opéras. On y retrouve des photos gastronomiques de « Trattoria », des extraits de scénarios de lms cultes. Les actrices italiennes sont très inspirantes à l’instar de Monica Vitti et Sophia Loren.

Prochaine collaboration avec le Club Med…

A Cap Skirring pour son extension !

clubmed-cefalu

Club Med Cefalù : ouvert 10 mois par an, de mars à début janvier.

www.clubmed.be


Honfleur

Honfleur

La Ferme Saint-Siméon et l’Auberge de la Source

Envie de vous évader en douce ? De profiter d’un court séjour pour souffler ?

Partir, pas trop loin, mais partir de toute façon. Be Perfect partage avec vous son carnet d’adresses à Honfleur en Normandie : la Ferme Saint-Siméon, ancien repaire des peintres impressionnistes, aujourd’hui établissement mythique de la côte normande, et l’Auberge de la Source au nom joliment évocateur. Pensez à emporter un chevalet dans vos bagages…

Mots : Servane Calmant
© Honfleur

On aime bien Honfeur. Tournée vers la mer, la ville a traversé les siècles relativement épargnée par les épreuves du temps. Une ville inspirante. Où il fait bon flâner. Où il fait bon poser bagages. Et planter son chevalet. Ce n’est point un hasard si Honfleur compte aujourd’hui plus de 80 galeries d’art. Eugène Boudin, y est né. Monet, Jongkind, Courbet s’y sont installés. Quand ils ne sont pas sur le port pour peindre, ils boivent du ip, un savoureux mélange de cidre et de calvados, à l’auberge de la mère Toutain, dont la cuisine savoureuse à petit prix attire de nombreux artistes désargentés…

Honfleur

La Ferme Saint-Siméon *****

A l’entrée d’Honfeur, en venant de Trouville, s’élève une imposante bâtisse à colombages qui surplombe l’estuaire de la Seine. Ici se dressait l’auberge de la mère Toutain, le berceau de l’impressionnisme. C’est aujourd’hui un hôtel 5 étoiles labellisé Relais & Châteaux. Les différents corps de bâtiments sont pourtant toujours là : la ferme elle-même dans les reflets vert bleutés de son manteau d’ardoise, le pavillon dans ses colombages, et la chaumière qui leur fait face, sous son chapeau de paille.

« Ce soir, vous dormirez à la Ferme dans la chambre de Monet », me souffle non sans fierté la réceptionniste en précisant, « la vue est… »…, je l’interromps : «impressionnante, en effet ! ». Ma chambre possède deux rangées de fenêtres, à gauche et à droite du lit : les unes braquées sur les jardins, les autres sur la Seine. Je n’ai pas de chevalet. Juste un iphone. J’immortalise le moment à ma façon. En 1854, Boudin a mangé et logé chez la mère Toutain pour 4 sous. De cette époque résolument révolue, il reste néanmoins une atmosphère délicieusement surannée, boiseries et meubles anciens, marches de l’escalier qui craquent, cheminée monumentale, poutres de chêne massives, dallages, salles de bain en marbre.

Charmée par le passé mais point du tout passéiste, je profite de tout le confort de ce magnifique hôtel cinq étoiles : piscine chauffée, sauna, hammam, soins avec la nouvelle gamme Clé des champs. Des produits biochic qui évoluent avec les biorythmes de la nature et des saisons. Ils font rêver avec leurs extraits de coquelicot, tomate verte, figue de barbarie, rose de Damas, framboise, patchouli d’Indonésie ou marronnier d’Inde.

 

“ Oh ! Saint-Siméon, il y aurait une belle légende à écrire sur cette hôtellerie.

EUGÈNE BOUDIN, 19E SIÈCLE

 

Le soir venu, j’ai réservé une table au restaurant gastronomique, ambiance auberge normande cossue. Jacques Maximim, chef doublement étoilé, a orchestré la partition culinaire en duo avec Sébastien Faramond, chef exécutif. Sébastien n’est pas très bavard, c’est sa cuisine qui parle pour lui : elle revisite les plats régionaux, persillé de crustacés et ris de veau, Saint-Jacques du pays snackées ou en carpaccio, marmite honfleuraise, homard bleu du Cotentin et rend hommage aux plaisirs de la mer, aux produits bio et aux délices sucrés – avec la pomme normande comme dessert coup de cœur !

Depuis octobre 2017, la Ferme Saint-Siméon offre une alternative à son restaurant gastronomique, c’est la Boucane, comprenez « vieille chaumière » en patois normand. Dans cette ancienne dépendance historique du 17e siècle qui avait en 1867 inspiré Monet pour son fameux tableau « La route sous la neige », on sert une cuisine de bistro qui privilégie les produits de saisons le plus souvent bio et la pêche locale. Le 2 octobre dernier, on y célébrait la première pêche à la coquille Saint-Jacques de l’année – un vrai régal. On y reviendra pour déguster le homard grillé dans le four à bois !

LA FERME SAINT-SIMÉON & LA BOUCANE

20, route Adolphe Marais – 14600 Hon eur

contact@fermesaintsimeon.fr
www.fermesaintsimeon.fr


L’Auberge de la Source ****

Nous sommes cette fois à Barneville-la-Bertran, à 6 kilomètres d’Honfleur, 13 de Deauville. A la lisière de la forêt, se dresse l’Auberge de la Source, une élégante maison en briques rouges et son authentique longère à Colombages. Cet hôtel de charme 4 étoiles appartient à la famille Boelen, propriétaire de la Ferme Saint-Siméon – nous voilà logée à bonne enseigne !

L’Auberge de la source est un véritable havre de paix, qui invite à paresser en se laissant bercer par le clapotis des sources sous les pommiers en fleurs. Véronique, la propriétaire, nous prévient d’emblée : il n’y a pas de réseau – ou si peu ! Ce n’est donc point un hasard si elle nous invite à tester le Menu Digital Détox, une invitation à se déconnecter momentanément de sa boîte mail, à faire une diète passagère de Facebook, pour mieux savourer un dîner diététique et 100% gourmand ! Ce menu fait partie d’un programme Détente & Déconnexion, un séjour de 2 nuits rythmé par la cuisine saine du chef Yanick Bernouin, une grande marche guidée et sportive et un soin énergisant dans le cocon d’une maison-cabine à colombages. Une parenthèse en forme de bouton off, un sevrage numérique provisoire, qui vaut tout l’or de la planète connectée !

AUBERGE DE LA SOURCE

Chemin du Moulin – 14600 Barneville-la-Bertran

contact@auberge-de-la-source.fr
www.auberge-de-la-source.fr


Aqualodge

AquaLodge

Cette franche invitation à la déconnection…

« J’ai découvert un endroit merveilleux », nous confiait il y a peu une amie précieuse. « Imagine six petits chalets sur pilotis perchés sur un étang de la Molignée au creux de la campagne maredsolienne. Alors, tentée ? ». Qu’auriez-vous fait à notre place ?

| Par Servane Calmant |

 

Point d’hésitation : il nous fallait contacter la propriétaire, Diane, pour lui clamer l’amour inconditionnel que nous vouions aux chalets. C’est que le chalet, enfant chéri des alpages, a toujours captivé les citadins et les villégiateurs. Un chalet fleure bon le bois, devient synonyme de rusticité, de sincérité sans détour, voire d’humilité face à Dame Nature. Un chalet évoque un nécessaire retour au source, transpire l’isolement intentionnel, la liberté, débride l’imaginaire, c’est un « ermitage où vivre et rêver » disait Lamartine dans ses Mémoires. Comment lui donner tort ? D’autant que notre hôte n’a pas fait les choses à moitié, ses chalets, elle les a voulus perchés sur un étang, invitation à se ressourcer sur l’eau, illusion de flotter pour décompresser. « Songe des Etangs », poétique le sobriquet attribué à notre nid de paresse ou d’amour, c’est selon ! Quelle heure est-il ? Est-ce vraiment important ? Dehors, les eaux dorment. Va-t-on glisser sous la couette et chercher les bras de Morphée ou copiner avec de somptueuses carpes Koï, là sous nos pieds nus, qui semblent débattre sur la semi-hibernation ? Le droit à la déconnection fait-elle partie de la Déclaration universelle des droits de l’homme ? Un oubli sans doute…

Aqualodge

Mais où sommes-nous ? A Ermeton-sur-Biert, un village de l’Entre-Sambre-et-Meuse, à la périphérie de Maredsous. A l’écart du centre, à travers cultures et prairies, un chapelet d’étangs, six chalets sur pilotis, un horizon boisé. « On a ouvert AquaLodge en décembre 2017 après six années de démarches administratives et un peu moins de deux ans de travaux ! », avoue d’emblée Diane soulagée d’avoir en n pu réaliser son rêve. « Nous sommes sur un site qui appartient à notre famille et abrite une trentaine de bassins dévolus à la pisciculture. On a l’intention d’implanter trois lodges supplémentaires sur un deuxième étang. Nous n’irons pas au-delà pour respecter l’environnement. »

Six lodges perchés, chacun d’eux unique mais animé d’un même esprit chalet de montagne, comprenez que la déco s’inscrit dans le respect de la structure en bois, en privilégiant la franche rusticité et le confort douillet, aux fausses notes de modernité. « Chaque chalet est pourvu d’un feu ouvert et d’une terrasse privative ». Petit détail qui en dit long sur la philosophie qui sous-tend AquaLodge : la présence d’un passe-plat qui permet en toute discrétion de déposer le copieux panier du petit-déjeuner. Seul petit bémol au tableau : « Il n’était pas envisageable de priver les hôtes de télé ou de wi », regrette Diane. Dommage pour les adeptes du Digital Detox !

Aqualodge

Se sustenter

Paresseusement installée dans notre chalet et dégagée de tout souci, on n’avait nullement l’intention d’en sortir pour nous restaurer. Qu’à cela ne tienne, on a commandé un « Festin des Lucioles », un plateau gourmand composé de saumon fumé, foie gras, mousse saisonnière, œufs de caille, desserts… (*à réserver 48h avant votre arrivée), agrémenté d’un bon flacon. Dans la même logique, n’hésitez pas à vous faire plaisir en demandant des bulles au petit-déjeuner !


Se balader

Ermeton-sur-Biert ? Une excellente base pour rejoindre l’Abbaye de Mardesous par le RAVel (9 km aller-retour – AquaLodge propose des vélos à la location), pour découvrir la vallée de la Molignée et ses draisines, pour visiter les villages de Sosoye et de Falaën, labellisés plus beaux villages de Wallonie, pour tester le circuit de Mettet, pour se perdre dans les allées des Jardins d’Annevoie,…


Se faire encore plus plaisir

Champagne au frais, massage au choix, parlez-en à Diane et René…

AQUALODGE

Germensau, 16, 5644 Ermeton-sur-Biert (Maredsous)

T: 0492/06 96 06
info@aqualodge.be
www.aqualodge.be


Abu-Dhabi

Abu Dhabi Préparer l’après pétrole, un art !

Capitale des Emirats arabes unis (E.A.U.), Abu Dhabi impose une franche modernité intimement liée à la découverte des premiers gisements de pétrole en ‘58. Depuis cette date-phare, la ville pousse à la vitesse d’un champignon. Mais les réserves pétrolières ne sont pas éternelles. Et Abu Dhabi de préparer d’ores et déjà « l’après pétrole » en s’appuyant sur une politique franche de développement culturel. C’est dire notre enthousiaste à visiter le Louvre Abu Dhabi, ouvert il y a peu.

| Par Servane Calmant |

 

Jadis petite île braquée sur le golfe persique, Abu Dhabi affiche désormais fièrement un double statut : mégapole rutilante et capitale dynamique des (sept) Emirats arabes unis. C’est un miracle ! C’est en tout cas le miracle de l’or noir. Abu Dhabi bénéficie en effet de la quasi-totalité des ressources en Oil and gas, lesquelles alimentent l’économie des E.A.U., et lui permettent de tenir la dragée haute à Dubaï, son voisin émirati et concurrent touristique le plus direct.


L’incontournable

Achevée en 2007, la Grande Mosquée Cheikh Zayed suscite une réelle fascination auprès des Emiratis. D’abord parce que Cheick Zayed, fondateur des E.U.A. est enterré sur ce site; ensuite, parce que le raffinement y est à son comble. Partout du marbre blanc, des lustres en plaqué or. Le plus grand tapis tissé à la main du monde, c’est ici qu’on l’admire. La salle de prière pour accueillir 40 000 dèles, dominée par un des plus larges lustres au monde, de 10 mètres de diamètre, c’est ici également qu’elle se visite.


Le futur, c’est déjà demain

Nombreux sont les projets qui ont vu le jour à Abu Dhabi. Demandez aux expats ce qu’ils en pensent : « Il n’y a pas un jour où des hôtels, des centres d’affaires ou des malls ne sortent de terre. » C’est à Abu Dhabi, plus précisément sur l’île de Yas que sont implantés un circuit de Formule 1 (le Yas Marina Circuit où les voitures tournent dans le sens inverse des aiguilles d’une montre) et le parc à thème Ferrari World (qui propose la montagne russe la plus rapide au monde – 250 km/h en 4,9 secondes). Abu Dhabi qui revendique également la pole position culturelle avec le Louvre-Abu Dhabi (lire infra), premier musée universel du monde arabe créé par un accord entre la France et les E.A.U. Cordiale l’entente entre les deux pays : pour preuve, la création de l’Université Paris Sorbonne/Abu Dhabi, en terme de mobilité internationale des étudiants, on ne peut espérer mieux !

Abu-Dhabi

La démesure, on like !

Où voir et être vu à Abu Dhabi ? En famille, on se promène sur la Corniche. Huit kilomètres d’un front de mer parfaitement entretenu invitent à découvrir des aires de jeux, des pistes cyclables et des sentiers piétonniers – on a pensé à tout le monde ! Quand il fait torride (notamment de mai à septembre), l’Emirati et l’expat’ trouvent refuge dans les malls climatisés de la ville. Rivalisant de grandeur, ils abritent les marques mainstream et aussi, et surtout, de luxe (Chanel, Vuitton, Cartier, et consorts). Nos préférés : le Yas Mall (sur l’île de Yas) et le luxueux The Galleria (sur l’Ile de Al Maryah). Et pour sortir le soir ? Direction les bars des hôtels de luxe (Yas Viceroy, Jumeirah, St Regis, Shangri-La, etc.), tous détenteurs d’une licence pour vendre de… l’alcool.


100% écolo

Bienvenue à Masdar City, à 20 kilomètres d’Abu Dhabi. Cette ville écologique pionnière dessinée par le prestigieux cabinet de Norman Foster ambitionne de positionner l’émirat d’Abu Dhabi comme leader des énergies renouvelables. Masdar aurait dû être terminé en 2016 ; on parle aujourd’hui de 2030, et d’un budget de 14 milliards d’euros. Reste que Masdar existe (un peu) et se visite. Un Masdar City Tour fait notamment halte devant le bâtiment de Siemens dont la façade vise la régulation de température en évitant le rayonnement direct. Une chose est sûre, les Emirats se dégagent peu à peu à du pétrole !

Abu-Dhabi

Y aller

Oubliez l’été, les températures peuvent parfois atteindre plus de 50 °C. Par contre, en décembre, un bon 25 degrés devraient vous réchauffer le moral.


Mille et une nuits

Faites-vous plaisir et réservez votre nuit au monumental Emirates Palace, véritable vitrine d’Abu Dhabi ! Pavé de marbre et recouvert d’or, il est l’un des hôtels les plus luxueux et chers au monde. Le lobby, majestueux, abrite un distributeur automatique de lingots et pièces d’or, oui oui, vous avez bien lu !

www.kempinski.com/en/abudhabi/emirates-palace


Sur Yas Island

Incontournable tant son architecture est remarquable, l’hôtel Yas Viceroy est carrément posé au coeur du circuit de Formule 1 qui accueille le Grand Prix d’Abu Dhabi.

Coup de coeur pour le rooftop bar qui permet de voir au plus près la coque d’acier curviligne qui sert d’écrin à l’hôtel. Unique.

Abu-Dhabi

clubmed

Un nouveau Village ski

Signé Club Med

Grand Massif Samoëns Morillon, un Club Med 4 Tridents inédit dans les Alpes françaises. Depuis le plateau des Saix, son panorama à 360 degrés au cœur de la nature est à couper le souffle ! Entre modernité et authenticité, le nouveau resort, situé à 1600 mètres d’altitude, vous ouvre ses portes en décembre 2017 pour un séjour ski tout compris en famille ou entre amis !

Rencontre avec Eric Georges, Directeur général Benelux

| Propos recueillis par Ariane Dufourny | © Club Med |

 

Un GO devenu grand Chef…

Je suis tombé dans un environnement que j’adorais. Au départ, je ne faisais pas grand chose à part jouer au tennis. Un Belge parlant plusieurs langues, j’étais au bon endroit ! Le Club Med voulait s’internationaliser et a très vite capitalisé sur moi.

J’ai fait mes classes en Village, de GO à Chef de sports, puis Chef de Village durant dix ans. Lors de cette fonction, j’ai suivi des formations continues. J’ai eu la chance de toucher aussi bien aux opérations, qu’aux ressources humaines, qu’au commercial. C’était un métier fait pour moi, j’étais fait pour le Club !

Votre fonction au sein du Club Med…

Je suis le Directeur général du Benelux, le deuxième marché au monde du Club Med. Il n’y a pas de Village et je m’occupe du marché émetteur qui est très conséquent pour l’unique raison que le Club Méditerranée est belge au départ.

Le Club Med, une story belge…

Juste après la guerre, l’anversois Gérard Blitz, diamantaire et grand joueur de water-polo (son père et son oncle ont décroché plusieurs médailles aux JO) a eu l’idée de mélanger

Le développement de nos Villages sera uniquement en quatre ou cinq Tridents et uniquement dans des destinations qui permettront une ouverture sur au moins deux saisons, voire toute l’année.

les gens et de les sociabiliser. Il a trouvé une petite terre sur Majorque et pour loger les gens, il a fait appel au camping Trigano. Il ne pouvait pas procurer autant de tentes et a été fourni par l’armée.

En 1950, à Alcudia, le premier Village était né !

Gérard Blitz était un philosophe, président de la Fédération de yoga et Gilbert Trigano était un homme d’affaires visionnaire. Ensemble, ils ont développé le Club Méditerranée, d’abord par des Villages de tentes, ensuite avec les Villages de cases, puis un premier Village en dur et un premier Village à la neige.

Henri Giscard d’Estaing a été nommé Président du Club Med en 2002. Il a commencé sa stratégie de monter en gamme. Ou on est le meilleur marché ou on est le meilleur, au milieu il n’y a pas de place ! Nous sommes les plus accessibles du haut de gamme avec un vrai total « All-inclusive ».

Le groupe chinois Fosun a acheté la stratégie et le management du Club ! Grâce à notre nouveau propriétaire et actionnaire principal, on est le seul tour operator à se développer autant à l’international et sur le haut de gamme. Maintenant, 80% de nos Villages sont des quatre ou des cinq Tridents.

La nouvelle politique…

La montée en gamme, l’internalisation, le développement de nos produits ! On ouvrira cinq nouveaux resorts par an, en Europe, en Amérique ou en Asie.

Le digital…

Le digital se développe dans les marchés émetteurs mais également dans nos Villages. Dans tous les Villages que l’on ouvre ou que l’on rénove, tous nos écrans sont tactiles. Nos agences sont devenues interactives notamment en proposant des lms en réalité virtuelle à visionner via un casque à 360 degrés permettant aux clients de choisir leur Village en s’y émergeant et de vivre une première expérience.

Les 70 signatures Club Med

On investit surtout dans la considération du client ! On a créé les 70 signatures qui nous permettent de nous différencier de nos concurrents en proposant des activités et des services uniques.

Un nouveau Village ski par an…

Cet hiver, on inaugure un Village de ski au Japon et un autre en Chine. On construit également un nouveau Village aux Arcs 1600 qui sera prêt à vous recevoir en hiver 2018-2019.

En décembre 2017, dans les Alpes françaises à 1600 mètres d’altitude sur le plateau de Saix, « Grand Massif Samoëns Morillon » vous ouvre ses portes ! Situé à 1h15 de l’aéroport de Genève et à 35 minutes de la gare de Cluses, c’est le quatrième plus grand domaine skiable au monde. 265 kilomètres de pistes vous attendent !

Le design…

Conçu comme « un paysage habité », le design a été con é à Marc Miginiac, directeur de Studio Arch qui a déjà réalisé le Club Med quatre Tridents de Val Thorens. Le Village panoramique offre une vue à 360 degrés, la toiture végétalisée suit le cycle de la ore locale, les pierres équarries rectangulaires évoquent la tradition des tailleurs de Samoëns et le restaurant vitré procure des visuels à couper le souf e.

Départ ski aux pieds, on y retrouve l’esprit de famille. 425 chambres, dont certaines communicantes pour les enfants, sont proposées en version Club, Luxe et Suite.

Les restaurants…

« La Rivière », « les Randonneurs », « les Sommets » et « la Prairie » avec son espace famille, chaque salle du restaurant principal a sa propre ambiance. Les noms sont créés en co-construction selon un site qui nous permet de partager avec nos membres. L’espace « Club Makers » est dédié à nos GM a n d’échanger des idées et poser des questions.

Le restaurant « Le Bread & Co » a un double objectif. Les enfants y mangent entre eux, mais le soir ils pourront inviter leurs parents à goûter ce qu’ils ont préparé la journée, notamment du pain.Le menu du soir du « Gourmet Lounge » est signé par le Chef Edouard Loubet, deux étoiles au Michelin et cinq toques au Gault & Millau. Ce restaurant est « All day dining », on peut y déjeuner et dîner à différents moments de la journée.

Détente absolue…

Le Club dispose d’une piscine intérieure et extérieure chauffée, d’un Club Med Spa by Carita et les dernières tendances en matière de tness et d’entraînement.

Les enfants…

Des puéricultrices diplômées s’occupent des enfants, à partir de quatre mois jusqu’à deux ans, dans le Baby Club. De deux ans à quatre ans, ils sont pris en charge par des diplômés d’état. A partir de quatre ans, ils commencent à skier encadrés de nos GO.

Formule Multi-Glisse pour les ados…

Réservée aux skieurs con rmés de 11 ans à 17 ans, pendant les vacances scolaires, la Formule Multi-Glisse permet aux skieurs de classe 3 et plus de zapper entre les différentes glisses et d’aborder différentes techniques, équipés du matériel dernier cri. Au choix ! Bosses sauts ski en bord de piste, slalom, skicross, poudreuse… Encadrés par un moniteur spécialisé, ils pourront créer leur programme de la semaine, selon les désirs du groupe, les conditions météorologiques et les infrastructures proposées en station.

Ski tout compris…

Location de ski et snowboard, forfait et cours ESF ! Au départ de notre site Internet, vous pouvez vous inscrire à l’avance. A votre arrivée, vos skis sont dans votre casier, votre forfait sur votre lit ainsi que le numéro du groupe où vous évoluerez. Pas une seule journée à perdre !

Eté comme hiver…

Outre le ski, nous proposons en hiver des randonnées pédestres, raquettes et nordic walking. De juin à septembre, ce Village de montagne offrira quatre thématiques : lacs & cascades, découverte de la culture de la région, de la nature, détox & bien-être et des activités nautiques comme le wakeboard sur le lac. Nous venons d’ouvrir les inscriptions et il remporte déjà le plus grand nombre de réservations des Villages de montagne pour l’été.

L’atout du Club par rapport à un hôtel…

Le confort avec la convivialité ! Un vrai « All Inclusive » où tous les sports sont inclus et où on s’occupe de votre matériel, de votre forfait et de vos enfants. La formule « Dimanche à dimanche » vous permet de circuler sur les routes facilement et de skier sur des pistes vides le samedi !

Le Club Med résumé en un mot …

Le Bonheur !

 

CLUB MED

Plus d’infos, appelez votre conseiller Club Med au 02/588 10 47

www.clumed.be

clubmed

Cabanes

Les Cabanes et le Moulin de Rensiwez

L’irrésistible retraite

Direction Rensiwez, à 8 kilomètres de Houffalize, 20 de La-Roche- en-Ardenne. C’est ici, en Province de Luxembourg, au coeur de l’Ardenne belge, qu’Olivier Berghmans invite à cocooner dans un Nid ou une Cabane perchée. A tester une Vie à deux. A approcher la Zénitude même ! Autant de noms de cabanes perdues dans la forêt, braquées sur l’Ourthe orientale et ses truites espiègles, pour un séjour en pleine nature intimiste à souhait. En novembre dernier, Olivier convie Be Perfect à l’ouverture de son ancien moulin rénové en quatre suites de charme. Impossible de résister à l’appel de la forêt !

| Par Servane Calmant | © Les Cabanes de Rensiwez |

 

Autant l’écrire d’emblée, Olivier Berghmans est un homme de goût et de valeur. Nous étions tombée sous le charme de ses cabanes ; nous voilà ensorcelée par son moulin. Dans cette région où des fées bienveillantes ont jadis élu domicile, il n’y a pas de quoi s’inquiéter outre mesure ! Plutôt se réjouir et s’exclamer : quelle rénovation ! Hier une ferme-moulin du 19e siècle qui fonctionnait encore à la n de la Seconde Guerre mondiale ; aujourd’hui, quatre gîtes de charme rénovés dans un style brut d’une chaleureuse rusticité. Comme un clin d’œil à l’immense forêt qui l’entoure ? Affirmatif, le bois et la pierre se sont invités franco dans la déco. Une Ardenne attée et revisitée. Dans le hall d’entrée trône un arbre sculpté aux branches expressives, orgueilleuses – le roi du règne végétal, c’est lui ! A l’étage, partout du vieux bois brûlé par le soleil : des troncs servent de support au sommier, une branche, simple, nue, se transforme en porte-manteau ou porte-essuie. La baignoire ? En bois ! Le bain norvégien sur la terrasse ? En bois ! Le bois qui estompe la frontière entre intérieur et extérieur, pour une communion totale avec Dame Nature.

Une ferme-moulin pour qui pour quoi ? « C’est à la discrétion des occupants des quatre suites ! La location peut-être envisagée à l’unité ou en privatisant l’entièreté du moulin. Chaque suite de 28m2 est pourvue d’une cuisine privative, à laquelle s’ajoute la cuisine, de la pièce de vie commune dans l’esprit de la table d’hôtes. A chacun de faire son nid, à la faveur de la douce chaleur du poêle à bois. » Bien vu, Olivier !

Les messages de la forêt

A Rensiwez, c’est la forêt qui nous accueille, au cœur d’une vallée généreusement encaissée, cirque de verdure qui offre sur ses hauteurs de superbes points de vue. Ici et là autant de nids désarmants, symboles pour beaucoup de l’enfance, pour nous, du lâcher-prise. Des cabanes au bord de la rivière, sur la colline ou sur la crête, revisitées, réinterprétées, voire mises en scène. Ainsi la bien nommée Le Nid où un lit douillet est accroché au plafond. La toute nouvelle cabane d’Ernest, véritable tanière d’ours sise face à la rivière et complètement enterrée sous la colline. Ou encore les cabanes de Manon, de Béatrice et de Gabrielle qui invitent à découvrir un bain nordique privatif en plein air, qui n’est pas sans rappeler la vie des cowboys du Far West.

D’ailleurs à Rensiwez, il y a de l’électricité mais pas d’éclairage public (vous recevez une lampe de poche comme cadeau de bienvenue pour circuler sur le site), ni restaurant (une épicerie ne bien achalandée en produits gourmands de la région vous ouvre ses portes à l’entrée du domaine), ni piscine (l’eau de la rivière est tonique !), ni wi- dans les cabanes (mais l’épicerie offre une connexion gratuite à internet sans mot de passe). « La vraie infrastructure du site, c’est la nature qui nous la fournit », précise Olivier qui nous dévoile son prochain projet : « on va produire notre propre électricité – en n les 3/4 ! J’ai commandé à Gaëtan Sonck, ingénieur électromécanicien, une roue à aubes de six mètres de diamètre avec placage en chaîne et acier pour les éléments structurels. La roue va tourner et produire notre propre énergie ! » se réjouit-il. Qu’exiger de plus pour être heureux ?

Que faire aux alentours ?

• Rien – ça fait du bien !
• On visite la brasserie d’Achouffe et on déguste une Chouffe, www.achouffe.be
• On fait de la rando à Houffalize ou La Roche-en-Ardenne sur plus de 1.300 km de chemins balisés,

www.houffalize.be/tourisme, www.la-roche-tourisme.com

Terroir à l’honneur

Puisque toutes les cabanes sont dotées d’une kitchenette, on en pro te pour se faire un petit dîner en amoureux. L’Epicerie ne propose des bocaux artisanaux (pot au feu de canard, pintade, etc.) à réchauffer, ainsi que des paniers gourmands. Autre formule : la commande 24h avant votre arrivée de bons petits plats concoctés par Gilles Poncin, un chef de la région qui privilégie produits du terroir et créativité culinaire.

La petite histoire…

Il était une fois Rensiwez… Un tronçon du chemin qui traverse le site, connu sous le nom de pavés du diable, est un vestige d’un diverticule construit par les légionnaires romains ! A ce détail historique se substitue la légende d’un charretier embourbé qui promit son âme au diable s’il obtenait une «paveîe» sous ses roues et la «paveîe» se t instantanément. C’est dire si Rensiwez est un site enchanteur !

Site vert

Les Cabanes de Rensiwez se nichent au cœur du Parc Naturel des deux Ourthes qui couvre une super cie de 75.998 hectares, soit le plus étendu parmi les neuf Parcs Naturels de Wallonie. Son environnement immédiat est classé en zone Natura 2000.

 

CABANES DE RENSIWEZ

Moulin de Rensiwez, 1 – 6663 Houffalize T : 061/28 90 27

Tarifs, réservations :

www.cabanesderensiwez.be
info@lescabanesderensiwez.be


Courchevel-Tourisme

Courchevel 1850

A la hauteur de sa très chic renommée

3 palaces, 17 hôtels 5 étoiles, 8 restaurants qui gurent au guide Michelin et totalisent 14 étoiles. Un chalet Place to Be sur les pistes. Un altiport. Chacun, à sa manière, participant au rayonnement de Courchevel dans le monde. Pour le meilleur et pour l’art de (bien) vivre.

| Par Servane Calmant |

Courchevel, ce n’est pas un peu too much ? Trop bling-bling ? Trop d’oligarques russes au mètre carré ? Service indigent et prix exorbitants ?

Restons réaliste et gardons l’âme critique : quand le Cap Horn, le restaurant branché d’altitude, facture sa pizza à la truffe noire 69 euros, on ne peut s’empêcher de penser que cela fait cher la pâte, la crème, les œufs et la truffe ! Certes, on vient ici avant tout pour voir et être vu, et le DJ sait mettre le feu aux pistes. Tiens, l’unique traduction du menu est en russe ! C’est que le développement du libéralisme économique outrancier en Russie, dans le courant des années 90, n’a pas échappé à l’acuité de Courchevel ! Les oligarques russes sont alors les rois des pistes. Ils dépensent. Investissent. La chute du rouble en 2014 a… un peu, beaucoup… changé la donne ! Désormais, les Russes ne sont plus la seule clientèle de la station huppée de Courchevel 1850, dont le caractère international force le respect. C’est LA destination de sports d’hiver chic par excellence. Elégante. Raf née. Celle qui attire les personnalités du show-biz et de l’élite fortunée. Sans négliger les touristes nantis du Moyen-Orient, la nouvelle cible. Et si Madame a envie d’un foulard, et Monsieur d’une nouvelle montre, qu’elle ou lui se rassure, toutes les plus grandes marques de prêt-à-porter et de joaillerie se sont données rendez-vous ici : Dior, Hermès, Vuitton, Bulgari, et consorts.

Saint-Tropez des neiges et démocratisation
Courchevel 1850 bénéficie d’un positionnement très haut de gamme, et se démarque du reste de la station répartie sur 5 altitudes. Ainsi Courchevel Village, par exemple, est nettement plus accessible. C’est d’ailleurs ici qu’on a construit en 2015 Aquamotion, le plus grand centre aquatique d’Europe. 15.000m2 combinant espace ludique, détente spa balnéo et sportif pour Monsieur-Madame-tout-le-monde.

Tout un symbole
Mais revenons à 1850 : tout un symbole ! Car grimper à 1850 mètres, c’est également gravir l’échelle sociale, tout en haut des marches. Et oser les superlatifs. Courchevel fait partie du domaine skiable des 3 Vallées, LE plus grand domaine skiable du monde entièrement relié skis aux pieds. Incomparable également est l’offre hôtelière. On recense sur Courchevel 1850, 17 hôtels 5 étoiles (dont Barrière des Neiges, K2 Altitude, Palace des Neiges, Annapurna), 3 Palaces (Cheval Blanc, K2 Palace, Les Airelles) et 8 tables étoilés au Michelin.

Cette incroyable concentration d’étoiles en un même lieu re ète l’implication constante et le professionnalisme sans faille de chefs renommés. De nouvelles étoiles ont en effet été décernées en 2017 par le guide Michelin à trois des restaurants de Courchevel 1850. Le restaurant 1947 (hôtel Cheval Blanc Courchevel*****Palace) du chef Yannick Alléno devient le premier 3 étoiles de Courchevel. Le Kintessence (hôtel K2*****Palace), avec le chef Jean-Rémi Caillon, et le Montgomerie (hôtel K2 Altitude*****), et son chef Gatien Demczyna, ont tous deux été récompensés par une 2e étoile.

Résumer Courchevel 1850 à un village bling-bling serait dès lors ridiculement simpliste. Forte de ses adresses gourmandes et de l’aura internationale des étoilés qu’elle abrite, Courchevel 1850 se pro le avant tout comme une destination incontournable d’un certain art de vivre. Qui a goûté à ses charmes …

 

Les chefs que Be Perfect aime !

Pierre Gagnaire chef doublement étoilé du restaurant gastronomique de l’Hôtel Les Airelles***** Palace est un véritable explorateur et inventeur de saveurs. « La cuisine ne se mesure pas en termes de tradition et de modernité, on doit y lire la tendresse du cuisinier ». Ces jolis mots couchés sur la première page du menu par Pierre Gagnaire tiendront toutes leurs promesses : mousseline de brochet du Lac Léman à l’eau-de-vie de sapin, polenta blanche à la moutarde de Crémone, endive et puntallera, beurre citronné au pavot bleu pour débuter ; terrine chaude de veau fermier morilles au vin jaune du Jura, salsifis caramélisés et déclinaison de navets pour terminer. Choisir de bons produits du terroir et d’ailleurs, atter les saveurs, jouer avec les textures : un art. Et quand arrive la farandole de desserts, le palais est ivre de bonheur. Une soirée inoubliable, à l’image du buffet gargantuesque qui compose le lunch servi en terrasse. Oui, le bonheur est dans l’assiette ! www.lesairelles.fr

Restaurant de l’Hôtel Cheval Blanc Courchevel***** Palace, le 1947 doit son nom au plus prestigieux millésime de Château Cheval Blanc. Il met en scène l’art culinaire du chef Yannick Alléno, 48 ans, arrivé à Courchevel en 2008. En toute intimité, le 1947 accueille chaque soir autour de cinq tables un nombre volontairement restreint de convives. Une expérience gastronomique unique ! www.chevalblanc.com

Le Chabichou, restaurant de l’hôtel 4 étoiles du même nom, agite ses deux étoiles depuis déjà 33 ans ! Son chef Michel Rochedy a été le premier à introduire la gastronomie en montagne. Véritables figures de la station, lui et son second, Stéphane Buron, ne cessent d’innover, et le restaurant ravit les papilles des convives, été comme hiver. www.chabichou-courchevel.com

Quoi de neuf cet hiver ? 

Après l’emblématique K2 Palace***** et le récent K2 Altitude*****, le K2 Djola est le nouveau joyau de la famille Capezzone. La bonne nouvelle : ce dernier-né joue dans la cour des 4 étoiles de Courchevel 1850, avec une déco ultra design inspirée de ses deux référents. www.lek2djola.com/fr

Plus accessible, Fahrenheit Seven Courchevel. Enseigne-frère du F7 de Val Thorens, ce 4 étoiles à la chaleureuse déco vintage remplace Les Cimes blanches. Il est situé à Moriond, le plus familial des cinq villages de Courchevel. http://fahrenheitseven.com www.courchevel.com

Courchevel