Yalo-Hotel

Yalo Urban Boutique Hotel - Le hotspot gantois qui a tout bon


Valerie_Barkowski

Quand Valérie Barkowski prend le temps de se poser…


annecy

Annecy - Où il fait bon vivre


La-Réserve-Ramatuelle

La Réserve Ramatuelle - Où tous vos désirs sont exaucés


Franq-Hotel

Le Franq - Notre pied-à-terre préféré pour visiter Anvers


Villa-Arthus-Bertrand

Au large de la Vendée, Noirmoutier la tranquille ...


hotel-casa-palmela

Dans la maison des ducs de Palmela


BELGIANS AROUND THE WORLD - The Addresses


La-Mamounia

Une Grande Dame, intemporelle et follement moderne à la fois


manoir-de-lebioles

En apesanteur au Manoir de Lébioles

 « Plus valet quam lucet », « Être plutôt que paraître », telle est la devise inscrite sur les armoiries du Manoir de Lébioles, qui définit parfaitement la philosophie du « Petit Versailles des Ardennes ». Situé à Creppe, près de Spa, cet hôtel 5 étoiles, joyau du patrimoine hôtelier belge, s’est associé aux soins cosmétiques haut de gamme de la Maison Valmont, pour un total lâcher-prise. Récit d’un week-end inoubliable.

Nous suivons les signes laissés sur les routes sinueuses traversant les champs de Creppe pour rejoindre le Manoir de Lébioles. Les arbres majestueux nous entourent et nous avançons comme invités par ces bois qui s’avèrent indiquer le trajet à travers ce berceau de nature baigné par le soleil hivernal. Enivrés par l’approche d’un domaine alimenté par la sérénité et appelant au délaissement de tout tracas derrière soi, le ciel s’entrouvre telle la sortie d’un tunnel et laisse place à une belle clairière habitée.

Nous découvrons l’arche voûtée du Manoir qui annonce l’ataraxie. Considérable par son architecture magnifiquement préservée, la bâtisse n’a rien perdu de son prestige d’antan. Cette magnifique demeure fut érigée pour Georges Neyts entre 1905 et 1910. Diplomate et ministre de son état, on le prétend fils naturel du Roi Léopold Ier. Le malheureux décédant à la fin des travaux ne laissa qu’une empreinte, la devise écrite sur le blason qu’il fit poser.

L’imposante cour circulaire en graviers blancs nous confère un sentiment de protection. La grande porte en bois du Manoir s’ouvre sur un fascinant corps de bâtiment alliant sobriété grâce aux matériaux nobles du sol et au grandiose escalier qui nous emmènera vers notre chambre, et modernité tout en contraste par son mobilier. La lumière transperçant les grandes baies offre une vue imprenable sur l’Ardenne belge qui semble nourrie de l’élégance de ce petit château tout en stature et finesse. La chaleur envoûtante qui se dégage de l’architectural feu ouvert est propice au délassement. L’attention du personnel est palpable, emplissant tout l’espace de leur bienveillance.

Nous nous perdons sur le chemin des étages tellement notre regard nous porte vers la noblesse des lieux. On accède à la suite numéro 7, dans la tourelle gauche qui donne vue sur l’Ardenne par un escalier plus étroit. La porte franchie, nous sommes enchantés par la vaste chambre ponctuée de couleurs rouge et blanc avec vue sur la vallée verte, les petites fenêtres à hauteur de buste qui donnent une perception de cocooning, la salle de bain épurée dans les tons noir et blanc, ainsi qu’une baignoire sur pieds rouge bordeaux, un coin dressing et ses rangements à l’envi et même un bureau à l’égard des plus studieux. Pour l’heure, il nous est difficilement concevable de ne pas profiter pleinement de la joliesse de notre chambre… sans parler de la literie, élégamment prolongée d’un banc velours rouge bordeaux. L’attention du détail est subtile et harmonieuse. Un goût de luxe sans prétention.

Après avoir flâné au cœur du magistral parc à la « Le Nôtre » habillé d’un somptueux jardin manucuré qui sépare le Manoir des forêts ardennaises à perte de vue, il est temps de nous revigorer grâce aux soins de la Maison Valmont.

Une pause bien-être à deux signée Valmont

Nous quittons notre chambre vêtus de peignoirs éponges blancs immaculés pour bénéficier des bienfaits d’un massage facial en duo. Nous accédons au spa par un passage qui, un court instant, nous expose à la météo ardennaise (il est loisible de se changer une fois arrivés mais cela retirerait le plaisir d’une transition mélodieuse en sortie de bain).

La Maison Valmont nous plonge au sein d’un univers dédié à la beauté made in Switzerland. Dans un calme absolu, nous sommes guidés vers l’endroit dévolu aux massages. Enveloppés par plusieurs couches de tissus, comme à l’intérieur d’un cocon, nous ressentons une impression de bien-être durant 75 minutes de soins quintessenciés par les expertes du Manoir.  Le rituel hydration « Sources des bisses » est idéal envers les peaux surmenées et dévitalisées. Ce soin est né de la contemplation d’un système d’irrigation utilisé par les montagnards du Valais suisse appelé Bisse. Un must pour nous !

La phase de nettoyage du teint alterne entre gestes précis et énergiques suivant le dessin d’ailes d’un papillon. Ensuite, les techniciennes Valmont appliquent un masque hydratant émollient et réalisent des pressions délassantes sur le visage. Ce traitement se distingue par son double massage, une étape décongestionnante inspirée du drainage lymphatique esthétique qui favorise la circulation des fluides entre les cellules et les couches de la peau, puis un modelage hydratant combinant de doux effleurages et lissages permet aux actifs hydratants de pénétrer au plus profond du tissu cutané. Quant au « Regenerating Mask Treatment » composé à 99,9% de collagène pur qui repulpe les tissus, il brûle légèrement au départ pour laisser place à un moment de repos et in fine, une folâtre impatience. Les 15 minutes de temps de pose nous paraissent une éternité puisque nous ne pouvons ni nous voir ni nous parler. Alors, place au fou rire lorsque nous essayons de communiquer en mode « momie ». Quoi de mieux sachant que le rire est un réflexe mécanique déclenché par une stimulation plaisante. En bonus, il évacue le stress en libérant l’endorphine et booste le système immunitaire.

La peau fraiche comme la rosée du matin, nous nous dirigeons vers le wellness conçu selon les quatre éléments. Nous y découvrons la Vitalpool avec jets et matelas hydromassants, une cascade d’eau et Jetstream, un sauna, un hammam, une fontaine de glace et douche aromathérapie, un Kneipp-bain de pieds, une zone cardio & fitness. Nous optons pour la zénitude dans l’aire détente relaxation doté d’un feu ouvert où nous savourons paisiblement une tisane aux plantes et ses vertus apaisantes.

 L’expérience « Léveillé »

La salle du restaurant est impressionnante sous l’effet de la hauteur de son plafond. Les tables brillent par une sobriété raffinée. La nôtre nous procure la sensation d’être seuls au monde au moment de déguster le menu imaginé et réalisé par le chef Laurent Léveillé (dernièrement 14,5 au Gault & Millau) qui séduit par une succession d’œuvres d’art. Afin de parfaire notre soirée, l’accord ingénieux des mets et des vins distillés avec la même introduction élégante du sommelier ! En somme, des moments merveilleux pour tous les sens, une expérience inoubliable… en apesanteur.