C’est chez Hors-Champs, l’épatant restaurant de Stefan Jacobs, que l’on découvre la vaisselle de la céramiste belge Kim Verbeke. Lignes épurées, courbes affirmées, jeu des textures, harmonie des contraires, subtilité de l’émail. On est sous le charme. Un coup de fil plus tard, nous voilà dans son atelier situé dans une ancienne ferme en carré, à Cortil-Noirmont…

MOTS : SERVANE CALMANT
PHOTOS : DELPHINE LERICHE

Elle aurait pu devenir biologiste ( « J’aime la complexité de la vie, de la création, de la terre… ») ou rester une éternelle touche-à-tout (« J’ai essayé la photo, les bijoux, la vannerie… » ), mais c’est la poterie et le besoin, presque instinctif, de mettre les mains dans la terre, qui vont alimenter la passion de Kim Verbeke. Aux Ateliers Bibendou à Jauche, elle va apprendre les bons gestes : la préparation de l’argile, les mouvements variés pour lui donner forme, ses types de cuissons, la chimie des émaux, les caprices des matériaux organiques aussi !

Après trois années d’apprentissage à tester plusieurs techniques de façonnage (montage au colombin, à la plaque), elle opte pour le tournage, le procédé le plus perfectionné. « Le plus difficile, c’est d’arriver à bien centrer sa motte d’argile, avant de la façonner pendant sa rotation ! ». C’est par l’exercice que l’on acquiert de la compétence ; c’est en tournant qu’elle devient céramiste. Un mi-temps pour prendre ses marques, une année sabbatique pour prendre son envol, des rencontres avec les bonnes personnes (Agave Boutique à Ixelles et Stefan Jacobs qui craque pour ses tasses à café), un bouche-à-oreille viral, des réseaux sociaux qui s’emballent, des ateliers/workshops/soirées/pop-up avec d’autres artisans qui l’aident « à grandir » et qui aiment, comme elle, les objets qui ont une âme… Bref, début 2019, Kim Verbeke se lance comme céramiste professionnelle. Et sort d’emblée du lot !

Kim-Verbeke

L’harmonie des contraires

Dans l’atelier qui jouxte son privé, la céramiste travaille la terre, cinq argiles, des belges, des allemandes, des espagnoles, des blanches, des noires, des rouges, des grises mouchetées granuleuses, qu’elle a soigneusement sélectionnées pour leur facilité de travail, leur réaction au séchage et aux émaux. Deux tours de potier (dont l’un a passé le cap des trente ans et fait un bruit d’enfer ; c’est pourtant son tour favori, un cadeau de mariage …), deux fours, des pièces au séchage, d’autres prêtes à être émaillées, des pièces ratées (ça fait partie du processus de création), beaucoup d’objets réussis aussi !

Des tasses, des bols, des saladiers, des vases, des carafes, autant de pièces uniques, faites à la main, dont les différentes textures et couleurs forment un ensemble magnifiquement cohérent et harmonieux. « La terre brute mise en valeur par des lignes et volumes épurés, touchée par la subtilité de l’émail… J’aime l’harmonie des contraires ! »

L’utilitaire esthétique a tout son sens…

Kim Verbeke travaille des pièces utilitaires. Comprenez : elle crée du beau et de l’utile ! « Je ne réalise pas des objets pour qu’ils restent sur une étagère ! Notre vie se compose principalement de petites choses du quotidien. Pourquoi ne pas sublimer ce quotidien ? Pourquoi ne pas donner de la couleur, de la vie, aux moments ordinaires ? Je souhaite vivement qu’on prenne plaisir à choisir telle ou telle tasse, tel ou tel bol. Prendre un thé le matin doit rester un moment privilégié, dresser une table pour des amis, un vrai plaisir. Associer l’esthétique à l’utile, c’est apporter un supplément d’âme à une pièce, c’est nourrir un art de vivre. »

Pourquoi on aime le travail de Kim Verbeke

• Parce que chaque pièce qu’elle crée est belle et singulière, ce qui donne du style à notre table.
• Parce que grâce à ses tasses, chaque pause-café est (presque) inoubliable.
• Parce que sa vaisselle, utile, n’est pas plus fragile qu’une autre : elle peut donc aller au lave-vaisselle !
• Parce qu’en plus des commandes passées lors des visites dans son atelier, Kim Verbeke compte ouvrir dans un avenir proche un showroom où acheter des pièces à l’unité…

Kim-Verbeke

KIM VERBEKE CÉRAMIQUE

Atelier ouvert le vendredi sur rendez-vous.
Rue de Nivelles, 11 à Cortil-Noirmont.

www.kimverbeke.com