be-perfect-magazine

The guide of Knokke-Heist

Cet été, direction la Saint-Tropez du Nord ! Reconnue comme le gastro pôle de la côte belge, une vaste plage partagée entre cinq régions (Heist, Duinbergen, Albert-Plage, Knokke et le Zoute), un panel de lounge bars et de sports de plage, pas moins de deux cents restaurants, une réserve naturelle préservée, une architecture esthétique avec des bâtisses de style anglo-normand, des hôtels de charme, une pléthore de luxueuses boutiques, un casino doté de joyaux artistiques, un golf 36 trous parmi les plus beaux d’Europe, l’eldorado des galeries d’art. On ne choisit pas cette station balnéaire huppée par hasard. Knokke-Heist ne se visite pas, c’est un mode de vie !


WHERE TO STAY ?


be-perfect-magazine

be-perfect-magazine

be-perfect-magazine

WHAT TO DO ?


be-perfect-magazine

be-perfect-magazine

be-perfect-magazine

be-perfect-magazine

be-perfect-magazine

Faire du shopping, what else !


be-perfect-magazine
© Thibault De Schepper

be-perfect-magazine

WHERE TO EAT ?


be-perfect-magazine

© Sel Gris

Aqualodge

Cet été, voyagez en Belgique !

Sélection – forcément subjective – de nos points de chute préférés, certains luxueux d’autres franchement plus relax, tous de caractère, où s’évader chez nous, en toute tranquillité.

Se poser au bord du lac de la Plate Taille

«  Rien que du bonheur », le slogan des Lacs de L’Eau d’Heure, promet le nirvana. C’est ambitieux mais pas complètement faux. Car c’est dans un cadre naturel authentique, au bord du lac de la Plate Taille plus exactement, que le Golden Lakes invite à découvrir 150 maisons de vacances entièrement équipées et un hôtel 4 étoiles qui jouissent, il faut bien l’avouer, d’un magnifique panorama sur l’étendue du lac … 

On y fait quoi ? Du kayak, évidemment ! Boutade à part, le site touristique des plus grands lacs de Belgique n’est pas avare de bons plans pour offrir à toutes et tous un bon moment d’évasion : découverte du lac, de la nature, ravel, parc aquatique, planche à voile, paddle, voile, plongée, jet ski … Et encore : visite du plus grand barrage de Belgique vu de l’intérieur. 


Golden Lakes – Lacs de l’Eau d’Heure
Route de la Plate Taille 51 à Froidchapelle

www.goldenlakesvillages.com


Se ressourcer au cœur de l’Ardenne belge

Direction Rensiwez, à 8 km de Houffalize, 20 km de La-Roche-en-Ardenne, en Province de Luxembourg. C’est la forêt qui nous accueille ! Ici et là, des cabanes au bord de la rivière, sur la colline ou sur la crête, toutes revisitées, réinterprétées voire carrément mises en scène. Autant de nids désarmants symboles d’un nécessaire lâcher prise. On hésite entre Le Nid et son lit douillet accroché au plafond ou Ernest, véritable tanière d’ours enterrée sous la colline, ou encore, la cabane de Manon et son bain nordique privatif en plein air. Petit détail qui en dit long sur la philosophie du lieu : il n’y a pas d’éclairage public à Rensiwez ; en revanche, on reçoit une lampe de poche comme cadeau de bienvenue pour circuler sur le site !

On y fait quoi ? On se perd en pleine nature ! Les Cabanes de Rensiwez se nichent au cœur du Parc Naturel des deux Ourthes, qui couvre une superficie de 75.998 hectares, soit le plus étendu parmi les neuf Parcs Naturels de Wallonie. Et, par bonheur, Rensiwez est à un jet de pierre de la brasserie d’Achouffe … Santé !


Les Cabanes de Rensiwez
Moulin de Rensiwez 1 à Houffalize

www.cabanesderensiwez.be


Déconnecter face à un étang de la Molignée

Ermeton-sur-Biert, un village de l’Entre-Sambre-et-Meuse, à la périphérie de Maredsou. A l’écart du centre, à travers cultures et prairies, un chapelet d’étangs, six chalets sur pilotis, un horizon boisé. Ouvert en 2017, AquaLodge propose six lodges au confort douillet avec terrasse privative. On aime : la présence d’un passe-plat qui permet, en toute discrétion, de déposer le copieux panier du petit-déjeuner sans déranger les hôtes… Merveilleuse idée !

On y fait quoi ? 

On regarde les carpes koï nager dans l’étang. On enfourche son vélo pour rejoindre l’Abbaye de Mardesous par le ravel (9 km aller-retour), pour partir à la découverte de la vallée de la Molignée et ses draisines ou encor pour visiter les villages de Sosoye et de Falaën, labellisés plus beaux villages de Wallonie. Et si on allait tout simplement se perdre dans les allées des Jardins d’Annevoie ?


AquaLodge
Germensau 16 à Ermeton-sur-Biert

www.aqualodge.be


Avoir une paix royale au Château de Vignée

Le Château de Vignée vient de faire peau neuve ! Situé à moins de 5 kilomètres du superbe château royal de Ciergnon, dans la vallée richement boisée de la Lesse, le Château de Vignée a connu moult affectations. L’exploitation agricole du XVIIe, qui avait servi d’hôpital militaire au cours de la deuxième Guerre Mondiale, puis de point de chute aux amateurs de la chasse, s’est donc muée en hôtel-boutique haut de gamme. On vient désormais au Château de Vignée pour s’immerger dans un univers de luxe feutré – le label Relais & Château apposé sur le mur de la façade venant discrètement le rappeler… Derrière les fourneaux : Kwinten Boelen (Scholteshof, Radis Noir) orchestre un diner gastronomique à base de produits régionaux ardennais et… de son potager. L’hôtel va d’ailleurs convertir tout prochainement mille mètres carrés de champs en jardin à vivre pour ses hôtes …

On fait quoi ? 

On profite de la vie de château et d’un spa sous le signe de la vinothérapie. De la liesse avec vue sur Lesse. Quant aux golfeurs, ils apprécieront la proximité du château avec le terrain du Royal Golf Club du Château royal d’Ardenne, le golf le plus ancien du pays…


Hôtel château De Vignée,
Rue de Montainpré 27 à Villers-sur-lesse

www.chateaudevignee.be


Décélérer au Domaine de Ronchinne

42 ares abritent un château, des écuries et plusieurs concepts de logements adaptés à toutes les envies et à toutes les bourses. Une cabane perchée dans un arbre, un loftcube en pleine nature, des chariots bâchés à privatiser pour une soirée autour d’un feu de camp. Et le castel évidemment ! Pas de jugement hâtif pour autant : à Ronchinne, l’ambiance est délibérément cool ! Les propriétaires ont d’ailleurs fait appel à l’architecte Lionel Jadot pour survitaminer le resto à grand renfort de pans de murs colorés et d’éléments de décoration exotiques … 

On y fait quoi ?

On bouquine toute la journée dans la Tisanerie imaginée par Jadot. On profite du Lavoir, un espace qui décline piscine chauffée, bain nordique, hammam et plusieurs saunas. Ils sont jolis ces chemins arrondis ! C’est qu’ils répondent aux courbes du parc dessinées par l’architecte paysager belge Jules Buyssens, au siècle dernier. Amateur de la Slow Life, de matériaux bruts et naturels, Welcome !


Domaine de Ronchinne
Ronchinne 25 à Maillen

www.domainederonchinne.be

 


Se faire chouchouter sur les hauteurs de Namur

Le spa, c’était une étable et là où se dresse la salle du petit déjeuner, il y avait un poulailler… Vers 1900, les Namurois venaient chercher leurs œufs dans cette ferme entourée de pâturages, de vaches, de poules, … Depuis, la ferme a cessé toute activité, a été rachetée en 2002 et rénovée avec patience pendant 10 ans. Une parfaite rénovation signée par l’architecte d’intérieur Pierre Brahy, qui fait la part belle aux poutres en bois, aux murs de brique ou chaulés, aux feux ouverts dans les chambres. Cet écrin soyeux, ouateux, intimiste à souhait, propose quatre suites et deux duplex et, singularité de l’endroit, une restauration en suite.

On y fait quoi ? On se fait servir ! Il n’existe pas de restaurant dans l’enceinte de l’hôtel qui, en revanche, propose une formule de restauration en suite. La plupart des hôtes se laissent séduire par un menu surprise 3 services avec accords vineux (à réserver 12 heures à l’avance).


NE5T Hôtel et SPA
Allée de Menton 26 à Namur

www.ne5t.com


Se mettre au vert à Naxthelet

Il y a des lieux qui inspirent, invitent au calme, à la détente, à la concentration. Naxhelet fait partie de ces lieux. Cet ancien château-ferme, élégamment remis au goût du jour, s’épanouit dans une campagne verte et préservée – Naxhelet est d’ailleurs entièrement orienté nature et éco-responsable (énergie gérée, circuit court et terroir flattés). Respect ! L’hôtel 4 étoiles (avec un +, qui fait toute la différence) se dote d’un resto gastronomique, d’un espace wellness, d’une piscine couverte. Et d’un golf. Comment l’oublier ! C’est autour de son parcours que s’articule tout le projet de Naxhelet …

On y fait quoi ? On profite d’un golf 18 trous dessiné par le célèbre architecte anglais Martin Hawtree. Un golf… green, arrosé exclusivement par les eaux de pluie et entretenu avec des produits bios. Le label G.E.O. (Golf Environment Organization) pour preuve. 


Naxthelet
Rue Naxthelet 1 à Wanze

www.naxthelet.be


Goûter à l’écoluxe d’une ferme d’hôtes à Loupogne

Une ferme médiévale en carré, méticuleusement rénovée, abrite 5 chambres de charme au design contemporain, un studio de yoga, une piscine couverte et les fourneaux du jeune chef Sebath Capela (ex-Bouchery ex-Bon Bon). Que représente le luxe aujourd’hui ? « C’est pouvoir profiter d’un espace au calme. Etre au plus près de la nature. Regarder un hérisson qui se promène dans le jardin, se nourrir des récoltes du potager… », répondent les propriétaires Philippe Brawerman et son épouse Jessica Heynis. Panneaux solaires, chauffage par géothermie, jardin cultivé sur les principes de la permaculture, bref respect de la nature et néanmoins luxe, sont les leitmotiv de la maison.

On y fait quoi ? On profite de la beauté d’un lieu hors du temps, en regardant paitre cinq alpagas. On déguste les plats signature du chef qui varient en fonction des récoltes du jardin et des producteurs locaux. On prend goût à toutes les variétés de yoga (vinyasa, hatha, yin, nidra,  lyengar). On profite de la vie, quoi !


Indrani Lodge
Chemin de la Waronche1 à Loupoigne

www.indranilodge.com


Plonger dans le nirvana made in Japan

Plus la peine de se rendre à Tokyo pour faire l’expérience des sentô, les bains publics japonais. Une enfilade de dix baignoires individuelles en bois précieux, une robinetterie dernier cri, d’épais rideaux en patchwork pour assurer l’intimité et dans le fond de la pièce, un bar tamisé par des lanternes recouvertes d’inscriptions japonaises … Le décor planté par l’architecte Lionel Jadot est incroyable ! Bienvenue à l’Atsukan ! 

On y fait quoi ?

On se récure jusqu’au dernier pli avant de s’installer nu.e, dans un petit cocon aquatique à 42° C. Pendant 30’, on va flotter, mais pas uniquement ! On va également grignoter des otsumami (tapas salées) ou des oyatsu (desserts sucrés), siroter un saké ou encore un whisky d’exception. On s’extrait ensuite de ce liquide quasi amniotique pour enfiler un yukata (kimono léger), prendre un verre de saké ou de sencha au bar, et passer par le sauna pour prolonger l’expérience… On l’aura compris : ceci n’est pas un spa mais un moment intime, hors du commun.


Atsukan au Jam Hôtel
Chaussée de Charleroi 132 à 1060 Bruxelles

www.jamhotel.be


DOMAINE_DE_RONCHINNE

Domaine de Ronchinne, mise au vert

Pensé, rénové, vivifié même !, par les architecte belges Olivia Gustot et Lionel Jadot, le Château de la Poste devient le Domaine de Ronchinne, et abrite désormais de nombreux hébergements insolites et un espace bien-être extérieur en parfaite harmonie avec la nature environnante. Ah, qu’on savoure cette franche invitation à déconnecter, au cœur du Condroz namurois…

MOTS : SERVANE CALMANT
PHOTOS : PHILIPPE PETITJEAN

Ne vous laissez pas impressionner par les vocables « château » et « domaine » ! Oubliez que, jadis, en 1909, ce château fut la résidence de la Princesse Clémentine de Belgique, fille de Léopold II, et du prince Napoléon de la maison Bonaparte. On vous rassure : le château existe toujours, mais l’époque a changé et la direction actuelle de l’établissement préfère le sans chichi sans flafla au luxe froufroutant. Laurent Marée, le directeur des opérations, joue la carte du « séjour singulier pour tous, sans prise de tête » – le Domaine est d’ailleurs classé 3 étoiles, à juste titre. En revanche, et c’est la toute bonne nouvelle, le logement au château s’est enrichi d’autres styles d’hébergements plus en phase avec notre époque et/ou avec Dame Nature… Une nature particulièrement généreuse : 42 ares, ça laisse de la marche pour gambader, et pour abriter un château (23 chambres rénovées… il y a 11 ans quand même !), des écuries (24 chambres), plusieurs concepts de logements adaptés à toutes les envies et à toutes les bourses, et plusieurs salles tip top pour organiser des séminaires ou des opérations de Team Building…

Le tandem Gustot – Jadot

Pour l’heure, nous sommes les invités du directeur. Une seule question nous taraude : mais où diantre serons-nous logés ? A nous la vie de Château ? Quoique le Loft Cube pour une immersion moderniste en pleine forêt… Oh, il est déjà réservé ! La Maison du Jardinier abrite 26 cocons. C’est ici que nous logerons, avec une belle vue dégagée sur le château et la piscine. La rénovation simple et chaleureuse est signée Olivia Gustot que les Bruxellois branchés connaissent bien ! C’est à elle, en effet, que l’on doit la rénovation des deux hôtels-concepts de la Capitale, à la cool attitude assumée, Le Berger et Jam. Le Jam dont l’aménagement du resto, du lobby et du rooftopbar portait la signature de Lionel Jadot …

Re-re-belote donc, le tandem est appelé pour réveiller le Domaine de Ronchinne ! 

Olivia Gustot a respecté l’esprit du lieu tout en lui soufflant une bonne dose de contemporanéité et de douceur, les Faisanderies ont notamment été transformées en trois nids d’amour tout douillets… Plus audacieux, Lionel Jadot a survitaminé le resto à grand renfort de pans de murs colorés, de tapis imprimés au sol et d’éléments de décoration exotiques, inspirés par ses nombreux voyages. L’idée était de faire voyager le client et de surprendre… C’est donc surprenant et parfaitement assumé ! Boutade à part, l’atmosphère décontractée et conviviale du resto colle pile poil à une formule de buffet et de live cooking qui font honneur aux produits locaux des fermes alentours ! Pour une fois qu’on a apprécié un buffet, autant le préciser, d’autant qu’on a pu choisir nous-même notre flacon dans le cellier – la vie de château, quoi !

DOMAINE_DE_RONCHINNE

Le Lavoir 

C’est le nom du parcours bien-être imaginé par Lionel Jadot, soit un espace qui répond aux chemins courbes du parc dessinés par l’architecte paysager Jules Buyssens, au siècle dernier. Ce parcours extérieur doté d’une piscine chauffée, d’un bain nordique, d’un hammam et de plusieurs saunas, est magnifié par la beauté des matériaux bruts et naturels, dont des troncs d’arbre, et par l’infinie possibilité qu’offre le recyclage… La tisanerie de Jadot est un endroit véritablement hors du temps qui invite à bouquiner toute la journée, à savourer le temps qui passe… Amateur de la Slow Life, Welcome !

Be Perfect a aimé

• La convivialité d’un vaste domaine qui n’a d’autre prétention que d’accueillir tout le monde …

• Le Lavoir, un spa outdoor tout de bois vêtu, top !

• La grande terrasse du château qui offre une vue plongeante sur le parc et la vallée.

• La Maison du Jardinier, les Ecuries, l’Orangerie , … tous les logements portent le nom que leur avait donné, début 1900, l’architecte paysagiste belge Jules Buyssens.

• La  diversité des hébergements proposés : au château, mais aussi dans une cabane perchée dans un arbre, dans une hutte pour une nuit de folie et un accès spa en dehors des heures d’ouverture, dans un loftcube en pleine nature, en dortoir pour les enterrements de vie de jeune fille ou de jeune homme… Et encore, l’été, dans des chariots bâchés à privatiser pour une soirée autour d’un feu de camp !

• Les très nombreux espaces pour réunions et conférences dont la Tente du trappeur, entièrement conçue en bois et voile qui bouscule les codes de la salle de séminaire classique et permet d’accueillir 20 à 26 personnes autour d’un feu fédérateur, d’un barbecue ou d’une raclette.

Domaine de Ronchinne 

25 Ronchinne à  Maillen
T. 081 411 405 

www.domainederonchinne.be


club-med

Club Med at home

Le Club Med a vu le jour en 1950. Gilbert Trigano n’imaginait certainement pas qu’en 2020, le monde serait paralysé par un virus dévastateur nous contraignant à rester à la maison. Voyager devenant provisoirement impossible, le Club Med s’invite chez vous. Et selon la devise de son fondateur belge : « Le bonheur, c’est quand ? Être heureux, ça commence maintenant » !

MOTS : ARIANE DUFOURNY
PHOTOS : CLUB MED

« Stay home », on l’a bien intégré ! Le Club Med aussi : dans l’attente de pouvoir accueillir ses GM, il s’invite chez vous grâce à la plateforme « Club Med à la maison » sur son site https://www.clubmed.be/l/clubmed-a-la-maison ou sur la page Facebook du Club Med www.facebook.com/ClubMedBelgie et propose une série d’activités pour se détendre en famille ainsi que des divertissements pour les enfants et les parents adaptés aux couples et aux personnes seules.

On a aimé bouger sur les rythmes de la playlist « Amazing Family Mood » et s’accorder un moment de répit en solo aux sons de la playlist « Sunset Vibes ».

On a aimé céder à la gourmandise grâce à la blogueuse culinaire Anne-Sophie Vidal qui ne se contente pas de partager des recettes saines, mais révèle aussi le secret du légendaire pain brioché du Club Med Valmorel.

On a aimé les leçons de relaxation/méditation de Heberson Oliveira, créateur de la méthode Vibhava Yoga, à visionner durant toute la période de confinement et les lives tous les vendredis sur le compte Instagram @ClubMed. 

On est impatient de vivre un véritable moment Club Med certains soirs à 19h durant les « Music Live » où un artiste partagera avec vous sa sélection musicale faisant écho au point culminant d’une journée au Club Med :  Le concert Live au moment de l’apéro. 

A suivre sur « Club Med à la maison », en live sur le compte Instagram du Club Med.

On apprend la patience et on rejoint sans plus tarder le « Club Med à la maison » pour laisser toute la place à la détente et à la créativité et partager nos plus beaux moments en famille sur Instagram #ClubMedatHome.

Bon à savoir : Le Club Med permet un report sans frais des voyages réservés jusque 18 mois (au lieu des 12 mois légaux) à compter de l’émission de l’avoir ainsi qu’un accompagnement de 200€ par adulte et 100€ par enfant si le nouveau voyage était plus cher.

Attention, devenir addict au Club Med améliore gravement la santé et contribue au bonheur de toutes les générations. 

Brioche Club Med 

Temps de préparation : 25mn Temps de pousse: 2h + 2h Temps de cuisson: 25mn 

Pour 2 belles brioches 

Ingrédients Pâte à brioche : 

600g de farine
6 œufs entiers
60g de sucre
12g de sel
20g de levure boulangère fraîche*
300g de beurre et/ou de margarine (je fais un mélange des 2) 2 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger 

Dorure: 

1 œuf + 1 cuillère à soupe d’eau + 1 pincée de sel 

Instructions 

Préparez la brioche: 

  1. Mettez la farine, le sucre et le sel dans la cuve du robot. Lancez le robot et ajoutez la levure fraîche émiettée toute en mélangeant. Ajoutez les œufs battus et la fleur d’oranger et pétrissez à vitesse lente pendant environ 10mn à vitesse moyenne, la pâte doit se décoller du bol. 
  2. Incorporez ensuite le beurre (et/ou la margarine) en morceaux petit à petit à vitesse lente. Pétrissez encore 10mn de plus, la pâte devrait se décoller à nouveau des parois. Parfois la pâte est très souple et ne se décolle pas même après 10mn, dans ce cas, l’étape passage au réfrigérateur sera d’autant plus indispensable pour faciliter le façonnage de la pâte. 
  3. Raclez bien les bords pour décoller la pâte du bol. Couvrez et au contact et laissez la pâte «pousser» 2h à température ambiante, la pâte doit prendre du volume. Dégazez la pâte en l’étirant entre les mains et en l’aplatissant pour chasser l’air. 
  4. Remettez la pâte dans un saladier. Couvrez et réservez au froid une nuit. Elle sera plus facile à étaler et à travailler. 

Façonnez la brioche: 

  1. Farinez le plan de travail et étalez la pâte en rond à la main puis rabattez les bords vers le centre de la brioche. Recommencez cette étape 2 fois de plus en parsemant de la garniture de votre choix: pépites de chocolat blanc ou pralines roses par exemple. 
  2. Partagez la pâte obtenu en 6 morceaux de même poids. Puis roulez chaque morceaux en boule. 
  3. Chemisez un grand moule à cake de papier cuisson. Et déposez les 6 boules de pâte au fond du moule en les 

intercalant légèrement. Appliquez une première dorure au pinceau. Laissez «pousser» à nouveau 1h (maximum 2h) à température ambiante. La pâte doit s’être repartie dans tout le fond du moule. 

Faites cuire la brioche: 

  1. Préchauffez le four à 170°. Redorez à nouveau la brioche puis enfournez pour environ 25 à 30mn jusqu’à ce que le brioche soit bien dorée. 
  2. A la sortie du four, démoulez la brioche sans vous brûler. Laissez-la refroidir 30mn sur une grille avant de la servir. 

Notes 

*Ou 9g de levure de boulanger déshydratée préalablement délayée dans un peu d’eau tièdes pendant 10mn (voir instructions sur le paquet).
Si vous utilisez de la
levure SAF, l’eau doit être à 38-39° pour bien l’activer. 

club-med

CLUB MED

www.clubmed.be

 


club-med-alpe-d-huez

CLUB MED Addict

Attention, devenir addict au Club Med améliore gravement la santé et contribue au bonheur de toutes les générations. Alors, aucune raison de s’en priver ! En famille, entre amis ou en tribu, on en profite pour découvrirle Resort « L’Alpe d’Huez »en version 4Ψ. Expériences mémorables au programme !

MOTS : ARIANE DUFOURNY
PHOTOS : CLUB MED

Entre le Club Med et moi, c’est une longue histoire d’amour, qui dure depuis 25 ans. Mon soupirant avait sorti le grand jeu : une semaine à Noël au Club Med « L’Alpe d’Huez », c’est cadeau ! A l’époque, ce village était déjà considéré comme un must. Depuis, je suis devenue addict Je l’aime autant sous le soleil que sous la neige.

« L’Alpe d’Huez » a réouvert ses portes après un extraordinaire lifting. Témoignage d’une super fan !

Suis addict parce que c’est démesuré !

Le Club Med est niché au cœur d’anciens alpages de l’Alpe d’Huez, l’un des plus grands domaines skiables en France. Comptez 250 kilomètres de pistes accessibles à tous, 16 km de descente vertigineuse sur la Sarenne, la piste noire la plus longue d’Europe, et 1h30 de glisse sans devoir prendre le moindre remonte-pente !

club-med-alpe-d-huez

Addict parce que c’est ultra primé.

L’Alpe d’Huez est élue « Meilleure station de ski d’Europe » et le Club Med, « Best Ski Product » aux World Travel Awards.

Addict parce que ça brille.

L’Alpe d’Huez, surnommée « l’Ile au soleil » bénéficie d’un ensoleillement 300 jours par an. On en profite pour déjeuner ou lézarder sur les nouvelles terrasses des restaurants et bar du Club Med avec vue imprenable sur les sommets environnants.

Addict parce que c’est fiesta.

Le télésiège des Marmottes nous emmène à la Folie Douce et du 14 au 21 mars 2020 : Tomorrowland Winter y prendra ses quartiers !

Addict parce que c’est no stress.

Grâce au « Easy Arrival », on réserve avant le départ le matériel, les skipass, les cours de ski encadrés par des moniteurs ESF et l’inscription aux Clubs enfants. Exit les files d’attente.

Addict parce que c’est le paradis des kids.

Les plus grands varient les plaisirs avec la formule Multi-Glisse tandis que la famille assiste aux premiers virages des plus petits dans le jardin des neiges. Saviez-vous que les enfants de moins de 4 ans séjournent gratuitement au Club Med, y compris pendant les vacances scolaires ?

club-med-alpe-d-huez

Addict parce ça « bulle ».

Soins apaisants dans le spa by Payot, un espace de remise en forme avec spinning, du yoga et une sublime piscine intérieure chauffée.

Addict parce qu’on s’initie à tout.

Rando en raquettes, ski de fond, descente en luge sur rail avec lunettes de réalité virtuelle, balade en chiens de traîneau ou tracté par un cheval, ski joëring, etc.

Addict parce qu’on y vibre en toute saison.

On découvre également les plaisirs de la montagne en été : promenades, rafting, sorties en VTT, randonnées ou farniente face à la piscine en plein air.

Addict parce que c’est séjour tout compris/ full plaisir !

Le forfait remontées mécaniques, les cours de ski et de snowboard, les activités après-ski, l’encadrement des enfants de 4 à 17 ans, le « Easy arrival », la chambre ou suite, les boissons et snackings, les buffets réputés du Club Med, les plats locaux à l’instar de la fondue ou de la mythique raclette. Bref, des vacances sans souci d’organisation où on s’adonne au lâcher-prise !

CLUB MED

www.clubmed.be

 


verbier

Tout ce que vous devez savoir sur VERBIER ?

Pourquoi planter ses skis à VERBIER ?

MOTS : SERVANE CALMANT
PHOTOS : VERBIER PROMOTION

Parce que si Verbier est chic, on n’y skie pas (forcément) en manteau de fourrure. Comprenez : le haut de gamme ne signifie pas (toujours) m’as-tu-vu ! Le champagne coûte d’ailleurs le même prix à Verbier qu’à Genève – boutade ! Et si le village valaisan (où l’on parle davantage l’anglais que le patois !) continue à attirer les stars, les têtes couronnées et la haute, il s’impose désormais comme une station branchée et freeride – merci Géraldine Fasnacht ! À 39 ans, cette sportive de l’extrême est en effet ambassadrice de Verbier. Regardez dans le ciel, la femme-oiseau, référence mondiale de la wingsuit pour son saut du Cervin, va s’élancer en combinaison ailée… ‘Cause I’m free like a bird !

Pour deux vues de « ouf ! » sur le Cervin donc, et le Mont-Blanc.

Parce qu’on aime les très très grands terrains de jeu : 410 km de pistes dont 10 noires ! Verbier Les 4 Vallées s’impose comme le plus grand domaine skiable de Suisse. C’est aussi la Meilleure Station de Ski de Suisse, prix glané en 2018 ô combien envié par toutes les destinations d’hiver !

Parce qu’à Verbier, les itinéraires du hors-piste sont sécurisés. Skieurs et snowboardeurs confirmés ont le choix entre sept tracés de freeride balisés : Mont-Gelé, Vallon d’Arby, Otanes, La Côt-Le Châble, Gentianes- Tortin, Col des Mines et Chassoure-Tortin.

verbier
Station de Verbier en hiver ensoleillée

Pour privatiser un coin tranquille en montagne et savourer un repas gastronomique en pleine nature et entre amis – carrément ! www.kandoverbierevents.com

Pour déguster la Petite Arvine chez Vinabagnes, l’épicerie fine et bar à vin de la rue de Médran, le centre névralgique de la station (www.vinabagnes.ch) et pour les afters à la bien nommée V Bier, gamme de bières artisanales brassées à Verbier. Même copieusement arrosées, les soirées ne sont pas forcément ruineuses…

Parce que de Bogner à Zadig & Voltaire, en passant par Fusalp, Moncler, Patagonia, Peak Performance ou The North Face, les grandes enseignes ont pignon sur rue. Méfiez-vous de la fièvre acheteuse !

Parce que quand on ne skie pas, on se transforme en clubbeuse. Imaginez un dancefloor éphémère perché à 2.000 mètres d’altitude, des bars pris d’assaut et, derrière les platines, la crème de l’électro, vous êtes au Polaris Festival. En décembre 2018, on y a vu Massive Attack DJ Set. Vérifiez les dates de l’édition 2020 sur www.polarisfestival.ch

verbier

Pourquoi choisir le W VERBIER COMME POINT DE CHUTE ?

PARCE QU’ON est mordu-e de beaux hôtels à l’identité forte ! Vous visualisez très certainement le style « chalet de montagne » propre aux Alpes suisses, eh bien chassez cette image pittoresque de votre tête car le W Verbier a été pensé dans un tout autre esprit !

La gamme W a été créée à New York et le W Verbier s’inspire clairement du mood urbain, renouvelant ainsi l’image même du charme montagnard. Que l’on vous rassure, l’esprit chalet de bois clair avec les cheminées et la vue imprenable sur les montagnes est conservé mais réinterprété à la faveur d’un design ultra contemporain (déco arty, couleurs flashy, contrastantes, détonnantes même) et d’un jeu de galeries de verres qui relient les principaux bâtiments. Bars, terrasses et restaurants sont de vrais lieux de vie qui s’autorisent toutes les excentricités, sans sacrifier pour autant un confort chaleureux et des prestations haut de gamme – les marques suisses la Prairie et Phyto 5 au Away Spa pour preuves !

Le W est évidemment fréquenté par les fous de ski et les noctambules : le Off-piste du W fait la réputation de la station valaisanne et son bar attire de nombreux happy few séduits par les Djs résidents. Bref, le W Verbier, qui a raflé en octobre dernier le World Luxury Hotel Award, s’impose au sommet des Places to Be.

L’agenda

  • Ouverture : dès décembre 2019, les remontées mécaniques seront ouvertes 7 jours sur 7 jusqu’au 3 mai 2020.
  • Du 28 mars au 5 avril 2020, Xtreme de Verbier : les meilleurs freeriders se disputent le titre de Champion du Monde à l’occasion de la finale du Freeride World Tour sur le légendaire Bec des Rosses.
  • Du 27 avril au 3 mai 2020, la Patrouille des Glaciers : la compétition mythique de ski-alpinisme organisée par l’Armée suisse.www.verbier.ch


club-med-caravelle

Vou vini chéhé soleil pendan hiver, LA BIENVINI A LA KARAVELLE

Mer d’émeraude, plages somptueuses, saveurs tropicales, séjour farniente, … La Guadeloupe tient toutes ses promesses. Le Club Med La Caravelle 4Ψ aussi : nouveau visage, nouvelles expériences, tentations à l’infini ! J’y découvre l’art de vivre à la créole les pieds dans le sable et j’explore tous les trésors guadeloupéens.

A propos, savez-vous compter en kréyòl gwadloupéyen ? Zéwo, Yonn, dé, twa, kat, senk… Voici mes « dis » raisons de vous y rendre etde revenir avec bien plus que des souvenirs.A chacun ses priorités, quelles seront les vôtres ? #amazingyou

MOTS : ARIANE DUFOURNY
PHOTOS : CLUB MED

Zewo – Attention, chute de noix de coco !

Au rayon des morts insolites, celle-ci trône en pole position. Non, ce n’est pas une légende inventée par ma grande sœur Patricia. Je l’ai vérifié d’emblée en parcourant la longue plage peuplée de cocotiers : oui, il existe bien un panneau qui prévient du risque de prendre une noix de coco sur la tête ! Heureusement, le Club Med veille au grain !

Yonn – Une plage paradisiaque

Le Club Med est réputé pour ses emplacements idylliques. Pas étonnant qu’il se soit établi, en 1973, le long de la plage de la Caravelle à Sainte-Anne. Sable blanc bordé de cocotiers et eau cristalline, c’est l’une des plus sublimes de l’archipel guadeloupéen. Impossible de résister, je plonge dans son eau émeraude dès mon arrivée !

Dé – Le séjour tout compris by Club Med

Je profite de tout et surtout je ne me soucie de rien ! C’est d’ailleurs la Signature N°1 du Club Med : « Vous avez tout compris ». Mon bracelet magnétique n’ouvre pas que la porte de ma chambre, il est le sésame de mes vacances en mode «déconnexion totale» à la Guadeloupe, surnommée tour à tour par ses habitants «l’île aux belles eaux», «l’île émeraude» ou encore « l’île papillon », car vue du ciel, ses deux îles principales (Grande-Terre et Basse-Terre) se déploient telles les ailes d’un lépidoptère…

Twa – Une immersion totale dans la culture locale

L’architecture et le design du Resort, inspirés de la culture antillaise, m’immergent directement dans l’ambiance des îles de Guadeloupe. A chaque zone correspond une couleur, à l’instar du très solaire bar « Colibri » qui se pare d’un jaune s’inspirant des tissus madras guadeloupéens. Ou encore le spa, aux tonalités noires, qui évoque le côté volcanique de l’île. Aux chambres redesignées s’ajoutent de toutes nouvelles chambres Supérieures et Suites pour les familles avec vue grandiose sur la mer.

club-med-caravelle

Kat – L’Oasis Zen, une bulle de sérénité réservée aux adultes

Situé à l’extrémité du site et à l’écart de l’animation, l’extension du village comprend une zone Zen interdite aux moins de 18 ans. Cette bulle de sérénité a tout pour me plaire : une plage sans musique et sans enfant, une piscine à débordement comprenant un jacuzzi et un chemin de nage, un espace yoga et 42 splendides chambres Deluxe et Suites surplombant la mer turquoise.

En outre, le « Spa Club Med by Sothys », doté de plusieurs cabines (individuelles ou en couple), propose des soins sur mesure, un hammam et des douches sensorielles (fabuleuses, je vous le dis). Pour profiter pleinement du site, je choisis de me faire masser sur le ponton et de me relaxer au rythme des vagues de la mer des Caraïbes.

Enfin, l’« Allamanda Beach Lounge » est niché sur la plage face à la mer, dans une maison créole sur deux étages. Grâce au « all day dining », j’ y déguste toutes les saveurs de la cuisine guadeloupéenne, du déjeuner tardif jusqu’au dîner (servi à la carte). A l’étage, le bar très cosy regarde la mer, franche invitation à découvrir une sélection des meilleurs rhums. Je m’en remets au choix du mixologiste qui me sert un cocktail fumant, au propre comme au figuré.

Entre nous : il n’est pas nécessaire de loger dans l’espace Zen pour profiter d’un moment de relaxation sans enfant ! Profitez-en !

Senk – Découvrir les trésors de la Guadeloupe

La Caravelle est un point de départ idéal pour dénicher les richesses du patrimoine guadeloupéen. Sans une hésitation, je craque pour une croisière en catamaran. Je vous conseille également de randonner dans le Parc national (découverte du Parc des Mamelles et baignade dans la Cascade aux Écrevisses), de découvrir la Pointe des Châteaux et de surcroît, de visiter la distillerie Damoiseau. Je rassure ceux qui ne céderont pas à la dégustation de rhum, leur « rhum vieux » (42°) est vendu à l’aéroport de Point-à-Pitre. Et puis, comme je suis à 10 minutes à pied du joli petit marché coloré de Saint- Anne, je fais le plein d’épices et de rhums arrangés.

Sis – Les buffets du Club Med

L’Hibiscus, le restaurant principal, est incomparable pour profiter des buffets internationaux dont le Club Med à le secret. « Choisir, c’est renoncé » écrivait André Gide. En ce qui me concerne, je ne renonce à rien quitte, à prendre quelques kilos que je perdrai rapidement à mon retour face à la banalité de mon frigo. De fait, je craque sur les plats typiques tels que le poulet Columbo, les accras de morue et les boudins noirs antillais qui plaisaient tant à mon père…

Sèt – Sunset sur la plage et soirées festives

Le soleil embrase le ciel. J’en profite pour trinquer les pieds dans le sable au Mango Bar pendant qu’un DJ entame un set de musique lounge. Noctambule, je suis la fameuse Route du Rhum en terminant la soirée en dansant sous le ciel étoilé.

club-med-caravelle

Uit – Du sport sans limites

Adepte du « ne rien faire », la palette d’activités sportives et nautiques est tellement vaste qu’elle me donne presque le tournis. Pourtant, convaincue que «le ridicule ne tue pas », je m’initie au très tendance « Stand Up Paddle » et je profite de la formule magique « tout est compris » pour embarquer dans un canoé. J’avoue regretter d’avoir consacré ma vie à l’équitation, en voyant la mine réjouie de ceux qui ont perfectionné leur revers et celles des inconditionnels du golf qui ont testé leur swing, entre cocotiers et palmiers royaux, sur le parcours 18 trous du Golf Saint-François. La prochaine fois, je ne déserterai pas la salle de musculation et je tenterai peut-être le trapèze. « Il faut perdre un vairon pour pêcher un saumon » !

Nèf – Le bonheur pour toute la famille

Je constate que de nombreuses familles multigénérationnelles choisissent le Club Med pour se retrouver et partager des vacances mémorables. De fait, l’encadrement de La Caravelle prévoit des activités pour les enfants dès 4 mois. Le programme « Amazing Family» propose des sports, du yoga, des chasses au trésor et une nouvelle zone de jeux aquatiques (jeux interactifs avec effets d’eau, arches, spirales, toboggans, etc.) pour partager des moments précieux avec leurs enfants ou petits-enfants. Afin de profiter de l’exceptionnel, je vous conseille de réserver une des douze Suites Familles, enrichies notamment d’une large terrasse avec vue sur la mer.

Dis – Du rhum, encore du rhum !

Ceux qui me connaissent bien doivent me traiter de pudique d’avoir placé le rhum antillais en numéro « dis » de la liste. Bon, je me confesse ! A mon arrivée, je n’ai pu résister à commander un piña colada au « Colibri » et, à chaque apéritif, j’ai longuement hésité entre un mojito, un planteur ou un ti’punch. Personne n’est perfect !

club-med-caravelle

Plus besoin de vous rendre à Paris aux aéroports d’Orly ou de Charles de Gaulle. « Chanté nwel », dès le mois de décembre 2019, au départ de l’aéroport Bruxelles-Charleroi et envolez-vous directement vers la Guadeloupe. Merci Air Belgium !

www.airbelgium.com

CLUB MED


city-guide-london

THE GUIDE of London

Londres, c’est 1.572 km2 intra-muros et plus de 9 millions d’habitants. Londres, c’est 32 « boroughs » ou arrondissements qui forment ensemble la plus grande ville d’Europe. Architecture d’hier et d’aujourd’hui, culture et histoire, gastronomie des quatre coins du monde, la trépidante capitale du Royaume-Uni possède tout ! Alors, par où commencer ? The Guide dépose ses valises dans les hôtels les plus tendances et vous emmène à la découverte de cette ville cosmopolite et fascinante qui n’a de cesse que vous étonner.

MOTS : ISABELLE STROOBANTS

WHERE TO STAY ?


NEW ROAD HOTEL

Situé dans le quartier de Whitechapel, à tout juste 5 minutes du centre en métro, ce boutique-hôtel unique dispose de 79 chambres et suites dans un cadre sorti tout droit de la grande métropole de New York. Niché dans une ancienne fabrique de textile, l’hôtel a été spécialement conçu pour refléter l’héritage historique du bâtiment. Briques apparentes, grands espaces ouverts, tuyauterie exposée au plafond… On se croirait dans les années soixante !

« Everything you need, nothing you don’t » telle est leur devise. Ici, l’accent est mis sur un design épuré et un service 5* plutôt que sur les frivolités et l’opulence. Pas de mini bar hors de prix, rendez-vous dans les salles communes à chaque étage où vous trouverez des boissons à volonté. Avec ce concept unique de « Social Zones », le New Road Hote1 veut déconstruire l’image classique du voyageur confiné dans sa chambre d’hôtel. Envie d’un peu plus ? Le bar de l’hôtel propose toutes sortes de cocktails et snacks, le but avoué étant de rassembler les voyageurs dans une ambiance chaleureuse.

 

city-guide-london

Trois types de chambres vous y attendent : les « pockets » petites mais ultra cosy, les « warehouse » avec leur lit de 2x2m qui vous permet de dormir dans n’importe quel sens (ah, bon) et les « Loft » situées au dernier étage de l’hôtel. Celles-ci possèdent des terrasses privatives qui affichent une vue fantastique sur la ville ; deux d’entre elles possèdent un jacuzzi extérieur, le top du top après une longue journée de visite. What else ? Un petit déjeuner hors du commun au « Cereal Grind » où vous pourrez créer votre bol personnalisé selon vos goûts des plus healthy au carrément gourmand.

Vous l’aurez compris, on ne va pas au New Road Hote1 pour son luxe mais bien pour vivre une expérience inédite. Cerise sur le gâteau, «Mr. White’s English Chophouse ». Ouvert en collaboration avec le chef Marco Pierre White, autrefois 3* au Guide Michelin, ce restaurant est spécialisé en viandes, grillades et portions généreuses. Le chef vous ravira le palais avec des mets combinant classiques anglais et cuisine française. Nous, on craque pour le dessert maison « Mr. White’s sticky toffee pudding », une tuerie.

www.newroadhotel.co.uk

city-guide-london

THE STRATFORD HOTEL

Ouvert depuis le 5 juillet 2019, The Stratford est sans aucun doute un bijou de l’architecture londonienne. Ce chef-d’œuvre réalisé par SOM (Skidmore, Owings & Merrill LLP), les architectes à l’origine du Burj Khalifa et du One World Trade Center, comprend des appartements, un hôtel disposant de 145 chambres, trois jardins en hauteur et deux restaurants. Résolument design, les intérieurs de cette sublime tour sont signés « Space Copenhagen ».

city-guide-london

The Stratford Hotel occupe les six premiers étages du bâtiment. Au rez-de-chaussée, un lobby sur une triple hauteur paré d’un lustre impressionnant, une cheminée de plus de 9 mètres et un atrium complètement vitré abritent le premier restaurant de l’hôtel « The Brasserie ». Le chef Ben Harrington y prépare des plats simples mais gouteux tout au long de la journée. On se damne pour son « Cinnamon French Toast » que nous avons recommandé deux fois ! A l’étage, une Mezzanine avec un grand M. En journée, un bar lounge où travailler ou papoter. En soirée, les rideaux se ferment et le DJ enflamme les lieux jusque tard dans la nuit. Après tout, Londres est une ville qui ne se repose jamais.

Au 7e étage, on y trouve le second restaurant «Allegra » ouvert depuis septembre 2019. Le chef Patrick Powell y prépare une cuisine inventive de saison, à base d’ingrédients issus de leur propre ferme locale et organique, accompagnée savamment de vins d’exception. Si vous préférez Londres en été, la magnifique terrasse et son jardin surplombant le « Queen Elizabeth Olympic Park » vous attendent pour savourer un drink avec vue incroyable. Tous les éléments sont réunis pour faire de ce restaurant, the place to be dans les mois à venir.

city-guide-london

WHAT TO DO ?


IN LONDON

Trois jours à Londres c’est le perfect timing pour visiter le centre de la ville et ses quartiers les plus animés, sans rien louper !

DAY 1

Cité de Westminster, Mayfair & Soho

Let’s go : le Parliament Square où trônent onze statues d’hommes politiques célèbres tels que Winston Churchill of course, mais aussi Abraham Lincoln, Gandhi et Robert Peel. A droite, Westminster Abbey et St Margaret’s Church surplombent fièrement la place en arborant une architecture gothique impressionnante. A gauche, le Palace of Westminster et la Elizabeth Tower abritant la célèbre horloge Big Ben se font photographier à tout va par les nombreux touristes présents sur le site. Good to know : pour visiter ces lieux très populaires, il est conseillé de réserver vos tickets auparavant et de bien vérifier les jours/horaires d’ouverture.

Un peu plus loin au-delà du Westminster Bridge on aperçoit le London Eye, mais on se garde cette activité pour la fin de la journée car Buckingham Palace nous attend !

Après une charmante balade dans St James’s Park, on arrive au palais juste à temps pour la relève de la garde à 11h tapante, un spectacle épatant. Juste derrière nous, le Victoria Memorial, érigé en l’honneur de la Reine du même nom, fait face aux grilles de l’entrée principale du palais. L’après-midi, direction les quartiers de Mayfair et Soho, idéals pour les foodies et les shoppings addicts. On déambule sur Oxford Street depuis Marble Arch où on trouve tous les magasins les plus connus. On descend Regent Street et/ou Bond Street jusque Picadilly Circus connue pour l’enchantement que procure les lumières de toutes les enseignes qui la recouvrent. On se dirige vers Leicester Square en passant par Chinatown, un petit bout d’Asie en plein centre de Londres. On fait un tour au M&Ms World pour faire le plein de sucreries avant de rejoindre Trafalgar Square où on admire les statues des lions qui gardent Nelson’s Column avant de visiter la National Gallery.

Best way to finish the day ? Faire un tour sur la fameuse grande roue pour une vue imprenable sur la ville qui s’illumine pour la nuit.

city-guide-london

DAY 2

City of London & Southwark

First stop : la Tower of London. Cette forteresse située sur la rive gauche de la Tamise joua un rôle essentiel dans l’histoire de l’Angleterre. Remontez dans le temps en visitant l’ancienne prison, l’armurerie ou encore les célèbres Bijoux de la Couronne. Un conseil, soyez là à l’ouverture pour éviter les files ! Juste en face, Tower Bridge s’impose comme l’un des symboles les plus emblématiques de Londres. On se dirige alors vers The Monument, un mémorial au grand incendie que connut la ville en 1666. N’hésitez pas à grimper les 300 marches qui mènent au sommet, vous ne serez pas déçus ! Pas le courage ? Rendez-vous au Sky Garden un petit peu plus loin, un espace public canonissime pour une vue imprenable dont l’accès est gratuit uniquement sur réservation.

Next stop : la St Paul’s Cathedral, siège de nombreux mariages royaux et funérailles nationales, qui constitue l’un des lieux d’intérêt les plus populaires de la ville. A deux pas de là, de l’autre côté du Millenium Bridge traversant la rivière, on retrouve le Shakespeare’s Globe qui, encore aujourd’hui, est le théâtre de nombreuses représentations, ainsi que le Borough Market, le plus vieux marché du Royaume-Uni (fermé le dimanche !). Last stop but not least : The Shard, le nouveau symbole de Londres et plus haut immeuble de l’Union européenne. Réservez une table au GONG Bar pour une vue imprenable depuis le 52e étage ou prenez le thé plus modestement au Bar 31.

city-guide-london

DAY 3

King’s Cross, Camden, Kensington & Chelsea

Londres, c’est aussi la magie du cinéma. Pour les fans d’Harry Potter, un tour à la gare de King’s Cross s’impose pour la traditionnelle photo voie 9 3⁄4. Ensuite, direction Camden et son ambiance underground, son street art et son marché qui offre une grande variété de saveurs internationales. On déguste un smoothie ou une crêpe tout en traversant Regent’s Park en direction de Baker Street pour une visite de la maison du célèbre Sherlock Holmes, et du Musée Tussauds juste à côté !

Quelques arrêts de métro plus loin, on débarque devant le majestueux Kensington Palace et ses magnifiques jardins que nous nous empressons de visiter. L’après-midi, un passage par le gigantesque magasin Harrods s’impose.

En période de fêtes, la décoration y est époustouflante, on a envie de tout acheter ! Après une longue balade dans les rues de Chelsea, plus charmantes les unes que les autres, nous terminons la journée par le traditionnel « afternoon tea » anglais. Peu importe où vous irez, vous trouverez de quoi satisfaire vos envies sucrées les plus gourmandes.


saint-gervais

Qu’il fait doux hiverner au PAYS du MONT-BLANC ! #SAVOIEMONTBLANC

MOTS : SERVANE CALMANT
PHOTOS : ARMANCETTE

DOUILLETTE ARMANCETTE…

Voyager, c’est faire une pause dans son quotidien. Et il suffit parfois de deux heures pour changer radicalement d’univers. Départ de Bruxelles à 11h, atterrissage à Genève à midi, lunch au Pays du Mont-Blanc, en Haute-Savoie, aux alentours de 13h : un peu plus de deux heures pour déconnecter une semaine ! Nous posons nos bagages à Saint-Nicolas de Véroce, dans un petit village de montagne miraculeusement oublié par les promoteurs immobiliers. Il abrite quelque 300 âmes, 6 fois plus d’occupants en haute saison. Et pour cause : le hameau est situé au pied du massif du Mont-Blanc, à flanc de montagne, et rattaché à Saint-Gervais-les-Bains, la commune qui abrite le toit de l’Europe, dont elle est la voie d’accès la plus directe par la mythique Voie Royale…

Pourtant, à Saint-Nicolas de Véroce, on continue de vivre… tranquille. « Vous voyez le bâtiment, juste en face de l’hôtel ? », nous lance Christophe, notre guide de montagne, « c’est l’école à classe unique où je dépose mes garnements. L’église du village, classée monument historique, fait partie d’un circuit de l’art baroque et vient d’être rénovée. Les Chattrix font peau neuve également, avec un nouveau télésiège débrayable 6 places, pour un accès direct à la partie la plus haute du domaine skiable à 2.353 mètres. Ici, tout le monde en parle : l’ouverture de l’Armancette ! C’est là que vous êtes descendue ? C’est aussi le nom du glacier voisin… »

saint-gervais

L’Armancette à Saint-Nicolas de Véroce, une merveilleuse destination-refuge, un luxueux écrin (encore) secret… Secret, car ce 5 étoiles, labellisé Leading Hotel of The World, a ouvert ses portes en juillet dernier ; intimiste, car cette adresse pour initié.e.s abrite à peine dix-sept chambres dont deux suites junior, toutes singulières. Un hôtel qui affiche aussi un savoir-faire alpin épatant : Gilles Grandjacques, l’architecte, natif de Saint-Gervais, a travaillé à partir de matériaux de la région (granit du Mont-Blanc, tavaillon, lauze) pour construire un bâti très couleur locale, «une remarquable intégration au cadre alpin du village », parole d’autochtone ! Poussez la porte : vieux bois brossé, velours chatoyants, textiles précieux piochés chez les plus grands éditeurs italiens (dont Missoni), l’âme du lieu se gorge de tonalités profondes, chaleureuses, et le raffinement est dans chaque détail. Ainsi ces dix-sept expressions colorées de marbre et granite qui donnent le ton à la décoration des chambre – le marbre vert d’Inde et le rouge griotte étant dignes d’œuvres d’art géologiques !

Savoir-faire, savoir-vivre et raffinement encore, avec la Table d’Armante, le restaurant gastronomique de l’hôtel dont la carte a été soigneusement élaborée par Antoine Westermann, chef triplement étoilé au Michelin, et mise en œuvre par le chef Julien Darcy. On y a découvert des saveurs alpines sublimées (omble chevalier au jus safrané) et des partis pris audacieux (meringue aux pois chiches, un délice). L’hôtel possède sa propre boulangerie-pâtisserie ouverte à tous, un spa et sa piscine chauffée intérieure-extérieure, une salle de fitness où Kevin, coach sportif, nous a initiée chaque matin au réveil musculaire…

Chemin faisant, on découvre avec Christophe, notre guide, un charmant hameau qui donne directement sur la piste des Chattrix, la porte d’entrée sur le domaine Evasion Mont-Blanc. Il est composé d’à peine trois chalets haut de gamme (le plus grand peut accueillir 14 personnes) qui complètent l’offre de l’Armancette. En novembre, lors de notre visite, les finitions du chantier battaient leur plein et les différents corps de métier s’activaient. L’ouverture des trois chalets, c’est maintenant, en décembre 2019.

Ne tardez pas à réserver.

saint-gervais

Savoir-faire, savoir-vivre et raffinement encore, avec la Table d’Armante, le restaurant gastronomique de l’hôtel dont la carte a été soigneusement élaborée par Antoine Westermann, chef triplement étoilé au Michelin, et mise en œuvre par le chef Julien Darcy. On y a découvert des saveurs alpines sublimées (omble chevalier au jus safrané) et des partis pris audacieux (meringue aux pois chiches, un délice). L’hôtel possède sa propre bou- langerie-pâtisserie ouverte à tous, un spa et sa piscine chauffée intérieure-extérieure, une salle de fitness où Kevin, coach sportif, nous a initiée chaque matin au réveil musculaire…

Chemin faisant, on découvre avec Christophe, notre guide, un charmant hameau qui donne directement sur la piste des Chattrix, la porte d’entrée sur le domaine Evasion Mont-Blanc. Il est composé d’à peine trois chalets haut de gamme (le plus grand peut accueillir 14 personnes) qui complètent l’offre de l’Armancette. En novembre, lors de notre visite, les finitions du chantier battaient leur plein et les différents corps de métier s’activaient. L’ouverture des trois chalets, c’est maintenant, en décembre 2019.

Ne tardez pas à réserver.

Pourquoi on aime Saint-Gervais Mont-Blanc ?

  • Parce que la station-village propose un package bien vivre attractif : glisse + thermalisme.
  • Pour les 400 km de pistes (Évasion Mont-Blanc, c’est le 3e domaine de France).
  • Pour les thermes bicentenaires de Saint-Gervais, qui profitent de la rénovation pour monter en gamme.
  • Pour l’un des derniers trains à crémaillère sillonnant la plus haute ligne de chemin de fer de l’Hexagone : le Tramway du Mont-Blanc – on adore son charme rétro !
  • Parce que c’est une voie d’accès historique au toit de l’Europe… Courage !

saint-gervais

ICI SURGIT UNE EAU MILLÉNAIRE…

Rachetés en 2016 par L’Oréal, les thermes bicentenaires de Saint-Gervais ont été entièrement rénovés l’an dernier. On les avait découverts avant le rachat par le groupe français, on attendait leur indispensable remise à neuf avec une impatience non feinte ! On vous rassure, de l’époque où les premiers curistes venaient « prendre les eaux » pour profiter de ses bienfaits, la station thermale a préservé l’essentiel : l’eau soufrée et un bâtiment bien ancré dans le territoire alpin. Une eau réputée pour ses vertus notamment dermatologiques et de la sphère ORL. La partie médicale a d’ailleurs été ré-agencée, et le spa thermal, repensé à la faveur d’une mise en lumière du parcours incroyable de l’eau du mont Blanc, du sommet des glaciers jusqu’aux roches magmatiques.

On a aimé : un parcours thermal augmenté de nouveaux bassins extérieurs, saunas et zones de repos, dans une logique manifeste de confort et de montée en gamme.

On s’en réjouit !

saint-gervais
Les Thermes. Saint-Gervais Mont Blanc. © Pascal Deloche / Godong.

Carnet gourmand

La Table d’Armante, le restaurant gastronomique de l’hôtel l’Armancette. Carte soigneusement élaborée par Antoine Westermann, chef triplement étoilé au Michelin, et mise en œuvre par le chef Julien Darcy. A Saint-Nicolas de Véroce, www.armancette.com

Le Sérac Restaurant (1* Michelin) et sa déclinaison avec le Bistrot Sérac. Olivier Bardoux, chef de cuisine, possède un parcours professionnel élogieux (Joël Robuchon, le Chalet du Mont d’Arbois). A Saint-Gervais-les-Bains, www.3serac.fr

Le Rond de Carotte. La petite adresse qui séduit les plus fins palais : du local, du maison, dans une ambiance décomplexée. A Saint-Gervais-les-Bains, www.rondecarotte.fr

La Ferme de Cupelin. Dans une ferme du 19e siècle, Romain Desgranges, enfant du pays de Saint- Gervais, choisit le meilleur de ses montagnes.
A Saint-Gervais-les-Bains, www.lafermedecupelin.com

Au Comptoir Alpin. Cuisine bistronomique. Fromages provenant d’un des rares artisans affineurs de Savoie (Eric Mainbourg).
A Saint-Gervais-les-Bains, www.au-comptoir-alpin-st-gervais.fr

Aux 4 Epices. Spécialités savoyardes, ambiance boisée. A Saint-Gervais-les-Bains.

SUR LA ROUTE DES FROMAGES DE SAVOIE

Coopérative Fruitière du Val d’Arly (A.O.P. Beaufort, I.G.P. Raclette de Savoie, A.O.P. Reblochon, I.G.P. Tomme de Savoie). A Flumet. www.coopflumet.com

Ferme de l’Abérieux (I.G.P. Tomme de Savoie). A Cordon. www.fermedelaberieux.sitew.fr

Ferme GAEC Le Val Mont-Blanc (A.O.P. Abondance et A.O.P. Reblochon). A Comboux. https://hiver.combloux.com


www.savoie-mont-blanc.com
www.saintgervais.com
www.armancette.com
www.thermes-saint-gervais.com


Le Riad, L’art de vivre à la Marocaine

A Marrakech, on recense près d’une centaine de riads dans la Médina. Intra-muros et pourtant coupés de l’effervescence de la ville ocre, ils offrent aux voyageurs un espace hors du temps qui séduit intuitivement. Be Perfect en a testé deux : le Royal Mansour, 53 riads au raffinement inouï qui défient les codes de l’excellence, et l’intimiste La Villa Nomade, adorable adresse confidentielle recommandée par Voyageurs du Monde.

MOTS : SERVANE CALMANT

UN LIEU, 53 RIADS

Non loin de la place Jemaa el-Fna, se dresse Le Royal Mansour. La pépite de Marrakech, discrète, mystérieuse, entièrement close de remparts, renferme en son cœur 53 riads privés bâtis sur trois niveaux, bain privatif sur la terrasse de chaque riad, plafonds sculptés, tadelakt traditionnel, marqueterie précieuse, marbre blanc et ocre : le savoir-faire marocain dans toute sa splendeur ! Sorte de médina dans la médina, le Royal Mansour appartient au « propriétaire » comme on dit ici, comprenez : le roi Mohammed VI, et est labellisé plus beau palace du monde (c’est notre avis !), plus beau spa du monde (c’est Variety qui le dit !), meilleur restaurant gastronomique marocain du pays pour La Grande Table Marocaine orchestrée par le chef aux trois étoiles Michelin Yannick Alléno (c’était absolument divin !)… Bref, le Royal Mansour c’est féerique, unique, royal évidemment. Et tellement Marrakech: le palace reprend en effet les codes d’une médina traditionnelle où il fait bon flâner dans les jardins en fleurs, se perdre dans les ruelles sinueuses, méditer au gré du murmure des fontaines, laisser le corps exulter sur la dalle chaude du hammam et offrir à sa chevelure un véritable élixir de beauté à base notamment d’huile d’argan (Jérôme Philibert n’est pas coiffeur, c’est un artiste, et les soins de la maison Leonor Greyl sont carrément addictifs !).

Regardez la photo du spa, ce marbre d’une blancheur immaculée, ces murs de dentelle mauresque, avez-vous déjà vu pareille féerie de décor dans un espace bien-être? Imaginez un patio ombragé et une terrasse avec vue sur l’Atlas, c’est notre riad : on a failli pleurer en le quittant !

Le raffinement a évidemment un prix ! Oh que c’est vulgaire de faire de l’argent un sujet de conversation ! Boutade à part, mû par une réelle volonté d’ouverture vers l’extérieur, le Royal Mansour invite les non-résidents à découvrir ses jardins luxuriants : déjeuner ou afterwork à l’ombre des palmiers dattiers et pass piscine extérieure, autant d’invitations à embrasser la voie royale à la portée de toutes les bourses !

Royal Mansour

Rue Abou Abbas El Sebti, Marrakech

www.royalmansour.com

Marrakech, c’est aussi…

L’incontournable Jardin Majorelle. La bonne nouvelle : il sera bientôt possible d’acheter son billet en ligne pour Majorelle, le Musée berbère et le musée YSL ! Surveillez le site www.jardinmajorelle.com

Faire des balades en sidecar vintage pour découvrir la ville ocre hors des sentiers battus. On vous recommande « Sur les traces d’Yves Saint-Laurent » avec visite privée de la villa de Jacqueline Foissac, décorée par Bill Willis, où toute la jet-set bohême des « années Marrakech », YSL en tête, faisait la fête…www.marrakechinsiders.com

(via Voyageurs du Monde).

Faire du shoping au 33 rue Majorelle, un concept- store qui réunit une quarantaine de designers marocains, ou chez Benchaâbane, un artisan- parfumeur incontournable pour y acheter Soir de Marrakech, son parfum phare. www.33ruemajorelle.com www.benchaabane.com

Fréquenter un Palace en before ou after : Le Royal Mansour évidemment mais aussi la Mamounia, la Villa des Orangers ou encore le Palais Ronsard, le dernier-né, ouvert en mars 2019 par Adriana Karembeu et son mari.

Faire la fête au Babouchka pour découvrir les Marrakchis VIP de la nuit. www.babouchka-marrakech.com

UN RIAD AU CŒUR DE LA VIE DE VILLAGE

La Médina ne se résume pas aux seuls souks, loin s’en faut ; elle abrite aussi de vrais quartiers populaires qui n’ont pas cédé aux sirènes du tourisme. C’est le cas de Bab Taghzout, au nord de la Médina, où les ruelles étroites cachent une trépidante vie de village: le marché aux légumes se fait à même le sol, le four à pain traditionnel tourne à plein régime, les chats errants épient le vendeur de poulets, la cordonnerie a encore de beaux jours devant elle,… A Bab Taghzout donc, la plupart des petits métiers s’exercent à ciel ouvert. C’est pourtant à l’ombre des regards que se cache la Villa Nomade, un riad centenaire géré par Fadi Kenje, le directeur, avec une douce nonchalance et une gentillesse non feinte. Huit chambres, quatre suites, une petite piscine, un restaurant et un patio pour un havre de paix résolument intimiste. Un refuge de quiétude qui parie sur l’authenticité et la discrétion. A La Villa Nomade, on se sent très vite « comme chez soi », un service hôtelier aux petits soins en sus de l’exotisme, bien évidemment !

La Villa Nomade

7, Derb El Marstane Zaouia El Abbassia Marrakech – Médina

www.lavillanomade.com
www.voyageursdumonde.be

Un voyagiste vraiment pas comme les autres

La Villa Nomade à Marrakech fait partie de l’offre Voyageurs du monde, le spécialiste français du voyage de luxe sur mesure. A Paris, ils sont 200 conseillers à cerner votre profil voyageur pour vous construire un trip ultra-personnalisé. La bonne nouvelle: Paris a une antenne à Bruxelles !

« Tu as réservé le taxi pour Zaventem ? », la question de notre compagnon est légitime, sauf que chez Voyageurs du monde, le mot service n’est pas un terme galvaudé, et c’est en limousine privée que nous rejoignons l’aéroport. Avant notre départ, nous avons reçu une farde d’infos pour étoffer notre connaissance de la destination ; à l’aéroport de Marrakech, on a profité de l’assistance vip pour un passage rapide des contrôles de douane; un carnet de voyage disponible sur l’application Smartphone rassemblait le déroulé jour par jour du voyage plus une sélection de bonnes adrses restos et shopping accessibles grâce au GPS intégré !

Pour Marrakech, on aurait pu se passer d’un voyagiste, mais pour dénicher un lodge au Botswana ou un spa sur un îlot indonésien, Voyageurs du Monde se distingue vraiment des autres voyagistes, d’abord parce qu’à chaque pays correspond un conseiller-voyageur qui en connait tous les attraits; ensuite parce que le service de conciergerie francophone qui répond à toutes vos demandes logistiques tout au long du voyage est absolument unique au monde ! Bref, Voyageurs du monde, on adore !

VOYAGEURS DU MONDE

Chaussée de Charleroi 23 à Bruxelles.
02/543 95 50

www.voyageursdumonde.be