Edito — Hiver ’19 – ’20


Le Belge est fier de l’être et à juste titre ! Sa qualité première est indéniablement son humilité à l’instar de Jacky Ickx, le plus grand champion automobile belge de tous les temps qui, à l’aube de ses 75 ans, nous dresse un tableau de remerciements tout en nuances positives.

Mais soyons chauvins, une fois ! Jérôme Guéry a récemment remporté, avec l’équipe belge, la médaille d’or aux Championnats d’Europe de sauts d’obstacles. Il nous ouvre les portes de son vestiaire, non sans un brin d’humour. Thierry Neuville a le WRC dans la peau et l’objectif de devenir champion du monde de sa discipline. Fréderic Bertrand, un des meilleurs designers mondiaux de motos, nous livre un chef-d’œuvre, mais sur quatre roues cette fois. Plus performant que jamais, Armand Marchant revient au plus haut niveau du ski alpin mondial.

Notre savoir-faire ne se limite pas à la diversité de nos bières savoureuses. Adrien Desclée de Maredsous, en collaboration avec les moines de l’Abbaye, produit trois gins premium certifiés bio. Mais qui pense Belgique, s’écrie forcément chocolat ! Benoît Nihant peut se targuer de contrôler toute sa chaîne de fabrication, de la plantation du cacaoyer à la récolte des fèves jusqu’à la production des tablettes de domaine.

En Belgique, on mange bien, même très bien. Le chef Stefan Jacobs, dit oui aux produits de saison en circuit court, non au gaspillage. En outre, d’autres nouvelles adresses voient le jour et s’annoncent déjà incontournables : Popular, Tigermilk, le Botaniste, Babel, From Comptoir et Teddington.

Et si le Belge est un bon vivant, il n’en est pas pour le moins un sportif avéré. La nouvelle tendance : se faire coacher par un Personal trainer.

Le Belge est fou de déco ! Philippe Auboyneau parcourt le monde pour redonner vie aux plus beaux bois anciens. Habité par un souci de perfection, Flamant s’offre une cure de jouvence. La poterie est un besoin presque instinctif pour Kim Verbeke. Et Albert, le nouveau coworking de Fosbury & Sons, est résolument design.

Certes le Belge est attaché à sa maison mais adore parcourir d’autres contrées. En manque d’idées cet hiver ? On re-visite Londres, on plante ses skis au W à Verbier, on opte pour l’Armancette, on devient addict au Club Med. Et pendant que certains s’adonnent aux joies des sports d’hiver, Johan Lolos, « lebackpacker », parcourt le monde derrière son objectif.

En cinéma aussi, le Belge excelle. Fabrice du Welz raconte, dans « Adoration », l’histoire envoûtante de deux adolescents confrontés à leurs désirs, leurs tourments. Quant à la culture de la mode et de la beauté, elle est récente chez nous mais son essor ne cesse de conquérir le monde entier. The Wolf Belgium nous sort son arsenal séduction, Kaai crée un sac parfait, Delbôve nous ensorcelle avec ses rituels magiques.

Livres à glisser sous le sapin, bougies aux parfums addictifs, montres intemporelles, bijoux ultra-désirables, maroquinerie aux lignes épurées, plaids réconfortants, etc. Le Belge est tellement créatif que cet hiver, on s’en offre un…

Que 2020 réalise vos vœux les plus perfect !

Belle lecture.

Ariane Dufourny